Les fan-games Pokémon : entre hommage et violation de la propriété intellectuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#38 - 15.01.2017 – Les fan-games Pokémon : entre hommage et violation de la propriété intellectuelle (Par Gobou – Pokémon Power)
Article thématique sur
l'ensemble de la série.


Pokémon Uranium, l’un des fan-games dont Nintendo a interdit la publication.

Depuis plusieurs années, les mécanismes et l’univers de Pokémon sont repris dans de nombreux fan-fames programmés par des amateurs sur des logiciels comme RPG Maker. Rarement menés à leurs termes, ces fan-games sont néanmoins très appréciés par une partie de la communauté des Pokéfans. En effet, non content de contenir une aventure originale, le fan-game est aussi un moyen de jouer gratuitement à Pokémon sur son ordinateur. Une expérience de jeu tout à fait différente en somme.
Deux d’entre eux ont fait l’actualité récente : Pokémon Uranium et Pokémon Prism qui ont été attaqués par Nintendo pour violation du code de la propriété intellectuelle. Une décision assez frustrante pour les développeurs qui ont travaillés des mois sur ces projets.

En réalité, le protectorat de Nintendo sur ses franchises ne se limite pas à Pokémon. Un remake HD de Super Mario 64 (Nintendo 64) a déjà été interdit par la firme japonaise.. Cette politique peut néanmoins se défendre. Nintendo souhaite garder le contrôle et l’intégralité des bénéfices engendrés par ses licences. Or, les fan-games, mêmes à buts non lucratifs, peuvent provoquer une baisse des ventes pour Nintendo si jamais des joueurs préfèrent jouer gratuitement sur leur PC plutôt que d’acheter les vrais jeux. Difficile de savoir si ce phénomène est réel ou non, mais c’est probablement la logique de l’entreprise.

Mais de l’autre côté, les développeurs de ces fan-games ne sont pas seulement des voleurs de sprites et de licences. Ce sont principalement des gens passionnés qui veulent rendre hommage à une série qu’ils affectionnent, en prolongeant l’expérience de jeu ou en l’enrichissant à leurs manières. Comme nous l’avons rapidement signalé dans un lointain article , créer son propre jeu Pokémon est une sorte de rêve. Placer ses propres dresseurs avec ses propres équipes, créer sa région et sa ligue Pokémon, ainsi que son propre scénario : tel est le souhait de futurs designers en herbe.

Rien n’est donc simple. D’un côté nous avons une entreprise qui souhaite faire du bénéfice (et on ne peut pas leur en vouloir), de l’autre, des fans qui veulent prolonger l’univers à leurs manières. Deux logiques antagonistes qui ne semblent pas trouver de solution médiane. Ce qu’on pourrait appeler la « mode des fan-games » pourrait-elle être influencée par ces interdictions ? Là encore, difficile de le savoir car Uranium comme Prism sont deux jeux qui ont eu accès à une médiatisation assez importante pour un projet amateur. Or, dans la majorité des cas, les fan-games restent des jeux « de niche » et ont donc peu de chance d’être repéré par Nintendo.

Est-ce là le destin des Fan-games ? Des jeux sans prétention et n’ayant pas vocation à être médiatisés, quitte à toucher un public moins large, pour éviter de se voir interdits ? Nintendo ne gagnerait-il pas à être plus souple quant à la protection de ses licences ? C’est un débat qui doit être posé dès aujourd’hui, pour répondre aux enjeux de demain. Nintendo a déjà fait son choix, mais quand est-il des joueurs ? Et surtout, quand est-il de vous ?



~ On dit que les Normands n’aiment pas beaucoup parler
Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas parler, c’est qu’ils n’aiment pas répondre.
Ce qui n’est pas la même chose. ~
Fred Vargas
Gobou
Ancien Powerien
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1063
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce vraiment Nintendo qui interdit les fangames Pokémon, ou Game Freak ? Je me pose assez sincèrement la question.
Quoiqu'il en soit, Uranium et Prism ont un point commun : Ils ont bénéficié d'une couverture médiatique monstrueuse, et peut-être pas méritée d'ailleurs - Des tas de fangames aboutis ont existé avant Uranium, qui a seulement eu la chance insolente de sortir en pleine effervescence Pokémon Go, alors que la presse venait de se réveiller et de se rendre compte que parler de Pokémon, c'était un générateur de clics extraordinaire.

Uranium, en soi, est un fangame réalisé sous RPG Maker XP, avec le moteur anglophone Pokémon Essentials. N'y ayant que très peu touché (juste assez pour constater que mon PC ne serait pas capable de le lire convenablement, ce qui est tout simplement scandaleux pour un jeu RPG Maker XP, mais je digresse), je n'ai pas pu vraiment constater grand chose, mais Nintendo interdirait-il un jeu Pokémon où toutes les ressources sont entièrement fanmades, sous l'unique prétexte que le gameplay a été copié de leurs jeux ? La question peut se poser.

Prism est un cas totalement différent, et peut faire figure de cas d'école. C'est en effet la toute première fois que Nintendo interdit littéralement un hackrom Game Boy. Que craint Nintendo concrètement ? Que les gens arrêtent d'acheter des roms qu'ils ont eux-mêmes téléchargé sur le net (j'ai lu ça quelque part preuves à l'appui) pour privilégier un jeu 8-bits ?

Je peux parfaitement comprendre le point de vue de Nintendo, mais là on frôle l'hystérie la plus folle.

Bref si vous voulez faire des fangames, faîtes-le mais faîtes en sorte de ne pas avoir plus de quelques dizaines de milliers de téléchargements, sous peine de mort.



Gold
Modérateur Gold
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 808
Age : 26
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Sujet difficile que celui-ci.

Je pense surtout que Nintendo veut créer du buzz autour de ces interdictions. Il me semble assez évident qu'ils ne veulent pas empêcher les fangames, mais plutôt faire du bruit pour dissuader les personnes qui seraient tentées de faire des clones un peu trop ressemblants de leurs licences.

Ceci dit, je pense avant tout qu'un fangame est surtout une excellente publicité pour les jeux de Nintendo. Dans le cas de Pokémon Prism, c'est autre chose: le projet est une hack ROM et n'a donc pas le même statut.
NYU
Ancien Powerien
avatar

Date d'inscription : 14/10/2016
Messages : 1823
Localisation : Nord de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum