OST - Pokémon Stadium - Gym leader battle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#33 - 04.12.2016 - OST - Pokémon Stadium (Par Gobou - Pokémon Power)
Analyse d'une musique sur
Pokémon Stadium

En raison d’un emploi du temps chargé, je n’ai pas suffisamment de temps pour écrire un nouvel article. En contrepartie, je vous propose cet article que j’ai posté en 2015 sur mon ancien blog Pokébip. N’étant plus en ligne, je l’ai toutefois jugé suffisamment de qualité pour être envoyé sur Pokémon Power. Il se peut que je renouvelle cette « combine » ultérieurement, notamment au cours de ce mois de Décembre. Notez toutefois que j’ai légèrement retouché l’article pour qu’il corresponde à mes standards actuels.
Ce blog, spécialisé sur les OST de Jeu vidéo, avait pour but d’élargir la dimension d’une musique, en la mettant en lien avec le contexte et la mise en scène. Ces trois éléments étant, souvent, intimement liés que ce soit dans le Jeu Vidéo ou dans le Cinéma.
Je vous laisse apprécier ce contenu, et à la semaine prochaine :

***


"Oh ce combat fait des étincelles !"

Nous voilà dans une situation fort délicate.
En guise de premier article, je suis bien obligé de vous présenter une musique issue de Pokémon. Mais alors laquelle ? L'œuvre de Junichi Masuda, le compositeur attitré de la série (et celui qui a sans doute bercé votre enfance) est tellement importante. Dois-je évoquer le thème de Timmy dans les derniers remakes ? Non : c'est trop récent et tout le monde connaît. Une musique d'un RPG ? Ne sont-elles pas déjà toutes gravées dans le panthéon vidéoludique ?

Vous l'aurez sans doute compris, je suis donc tombé sur une musique de Pokémon Stadium. Soyons honnête, si vous n'avez pas joué à ce jeu, vous avez tout simplement loupé une partie du phénomène Pokémon vers la fin des années 90 - Début 2000. Certains reprocheront au jeu d'avoir déçu nombre d'entre nous car ne s'agissait que d'une simple succession de combats, et pas d'une véritable aventure Pokémon en trois dimensions. Ce n'est pas quelque chose que je reprocherais à ce titre personnellement. Je le vois davantage comme un prolongement de l'aventure. Pokémon Bleu et Rouge sont très faciles, mais Pokémon Stadium proposait un challenge bien réel, surtout en New Game +. De plus, voir nos propres Pokémon modélisés en 3D nous procure une satisfaction toujours d'actualité. D'ailleurs, j'attends toujours un nouveau Pokémon sur console de salon (Battle Revolution étant très décevant à mon goût).


Deal with it !

Quant à la musique des champions d'arènes de Pokémon Bleu/Rouge, il s'agit sans doute de l'un des thèmes les plus remixés de toute l'histoire du jeu vidéo, juste derrière One Winged Angel de notre ami Uematsu. Il y a eu du bon, et du moins bon. Mais je considère celui de Pokémon Stadium comme étant le meilleur à ce jour. Pourquoi ? Parce que si le thème original est une simple musique en 8 bits qui ne manque pas de charme … là : on a affaire à une musique rock qui rend le combat nettement plus « cool ».

Il faut bien comprendre une chose : la Nintendo 64, console de ce magnifique jeu, utilisait le support cartouche. C'est-à-dire que les jeux n'étaient pas des CD mais bel et bien un carré en plastique. Chose qui n'existe plus aujourd'hui sur les consoles de salon [Note : J’ai écrit cet article en 2015. Ne venez pas m’embêtez avec la Nintendo Switch !]. Le choix de ce support, en dehors des nombreux avantages (très peu de temps de chargement, solidité et cetera...) posait par ailleurs plusieurs problèmes : dont des limitations techniques au niveau sonore. Son en midi, rarement d'orchestre ou de voix en bonne qualité. C'est pourquoi il y a très rarement de rock sur cette console. Pourtant, dans Pokémon Stadium, on a vraiment le sentiment que le compositeur s'est lâché dans son remix. Chose qu'il ne fera pas dans la suite : Pokémon Stadium 2, où les musiques sont beaucoup plus proches de ce que l'on pourrait attendre d'un Pokémon sur console. Chose que je regrette car on perd justement cet effet de surprise. Ainsi que le côté « cool »du combat.


La cartouche du jeu, accompagnée du transfert pack, accessoire de la Nintendo 64 qui, on peut le dire, ne servait qu'à importer ses Pokémon vers Stadium.

Je ne peux pas parler de l'ambiance sonore de Pokémon Stadium sans vous parler bien évidemment du commentateur. Posons les bases tout de suite : le combat Pokémon : c'est sa vie. Le doubleur (qui n'est autre que Jean-Claude Donda, qui a également prêté sa voix à C-3PO [personnage le plus classe du monde] dans Star Wars : La guerre des clones) fait passer Bob Lennon pour quelqu'un d'ennuyeux. En effet, la moindre action en combat est un prétexte pour qu'il hurle "Woaaaaah !" ou "Il s'envooole !". Malheureusement, je ne peux vous transmettre la passion qu'il dégage à travers un vulgaire texte. Seuls les élus qui ont joués au jeu se souviendront de ces nombreuses répliques cultes.

Parlons maintenant du contexte de la musique. Pokémon Stadium nous propose d'affronter tous les champions d'arènes de la région de Kanto. La difficulté réside dans le fait que vous ne pouvez choisir que trois Pokémon sur les six, et que le champion possède des Pokémon du même niveau que les votre. Le leveling est donc absolument inutile et il vous faudra user parfois de stratégie pour gagner le combat. C'est un peu l'ancêtre de la zone de combat, mais en beaucoup mieux. Dans la mesure où on peut choisir ses trois Pokémon avant chaque combat (contrairement à la zone de combat où on choisit ses Pokémon à chaque début de série), et en ayant connaissance de l'équipe adverse. Car oui, il y a plusieurs combats à faire avant d'arriver au champion d'arène. Il faut donc venir à bout des trois apprentis du champion, et la moindre défaite vous fait recommencer la série (de quatre combats je vous rassure) depuis le début. Aucun continue dans ce mode de jeu. Et si les premiers champions d'arènes ne sont pas bien coriaces, en R2 (Le New Game +) vous allez sans doute être surpris de voir le Raichu du Major Bob utiliser Surf contre votre Grolem.


Ainsi, pour apprécier pleinement cette musique qui ose trancher complètement avec la musique originale, il faut également prendre en compte l'excitation du commentateur et la tension engendrée par le fait d'affronter enfin le champion d'arène. Là réside la force de Pokémon Stadium. Et il s'agit probablement là d'une des meilleures musiques de la série, mais également de la Nintendo 64 en général, qui ne manque pourtant pas de concurrence.

***

Je vous remercie d'avoir lu, en espérant que j'ai pu vous donner envie d'écouter, et peut-être même de jouer au jeu, qui est sacrément bien pour peu que l’on s'investisse dessus. Même si je risque de me faire passer pour un mendiant, toute remarque et avis sur le jeu, la musique, ou tout simplement sur l'article, bon ou mauvais, est bienvenue.


~ On dit que les Normands n’aiment pas beaucoup parler
Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas parler, c’est qu’ils n’aiment pas répondre.
Ce qui n’est pas la même chose. ~
Fred Vargas
Gobou
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1122
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum