Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque (JAP) (1998)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#30 – 26.10.2016 – Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque (JAP) (1998) (Par Gobou – Pokémon Power)


Affiche du film


Critiques

Allociné (sur 5) : Presse : 2.5, Spectateurs : 2.4 (consulté le 24.10.2016)
Sens critique (sur 10) : 6 (consulté le 24.10.2016)


Pokémon, le film, ou Pokémon : le premier film dans son titre québécois, est sorti en 1998 au Japon et en 2000 en France. Dans le cadre de cet article, nous allons uniquement aborder la version originale japonaise qui a la particularité de contenir des scènes supplémentaires. Nous y reviendrons.

C’est l’histoire de Mewtwo, le clone de Mew, qui s’interroge sur les raisons même de son existence. Afin de revendiquer sa liberté et sa toute puissance, Mewtwo convoque les meilleurs dresseurs à venir l’affronter dans le New Island. Sacha est invité à ce tournoi qui s’avère être un piège tendu par le plus puissant des Pokémon.
Le film (qui peut se targuer d’être le plus sombre de la série) instaure ce qui semble être devenu le modèle de tous les films Pokémon qui ont suivi : des thématiques plus matures que celles abordées dans la série animée, et un antagoniste torturé et/ou manipulé.*

Le premier film Pokémon est-il pour autant réussi ? C’est-ce que nous allons (modestement) tenter de voir aujourd’hui. Je tiens toutefois à vous préciser que je ne « spoilerais » pas (trop) le film, et ce, même si vous l’avez probablement déjà vu.


Différences entre la version japonaise et occidentale

Evidemment, le langage n’est pas le même. Mais les différences entre les deux versions ne s’arrêtent pas là. C’est pour cette raison d’ailleurs que j’ai bien pris soin de vous signaler dès le titre que je parle ici de la version japonaise et non pas la version française que vous connaissez certainement grâce aux cassettes de l’époque (bien le coup de vieux à la simple vue du mot « cassette » ?). Voici la liste des changements opérées de la version originale à la version occidentale :

• Tout d’abord : le film japonais contient quelques scènes supplémentaires développant le passé de Mewtwo. Sans trop en dire, ces scènes sont particulièrement tristes et expliques, en partie, les agissements de Mewtwo dans le film. Pourquoi les avoir retirés dans la version occidentale ? Je n’ai pas trouvé la réponse. Mais je suppose que ces minutes ont été jugée trop lourde pour un jeune public, ou qu’elle rallongeait l’introduction du film de façon démesurée (on voit le titre du film au bout de 20 minutes).
Inutile de vous préciser que ce retrait a suscité de nombreuses critiques. A juste titre selon moi.
La BO est différente également. Par exemple dans une scène du film, on peut entendre une chanson chantée dans la version occidentale, ce qui n’est pas le cas dans la version originale. Je ne vais pas comparer et opposer les deux BO, ça pourrait donner lieu à une argumentation assez ridicule. En revanche, je trouve que les musiques japonaises sont tout à fait potables (notamment le thème de la tempête).
• Enfin, certains dialogues n’ont plus du tout le même sens. Par exemple, dans la VF, Mew déclare que la force des Pokémon est bien peu de chose par rapport à leurs cœurs. Un message de paix en somme.
Or, dans la version japonaise, Mew est beaucoup plus manichéen. En effet, il explique sans vergogne que les clones sont moins puissants que les originaux. Ça rend le personnage de Mew beaucoup moins aimable et philosophe que dans la version occidentale.

Pour toutes ces raisons, on peut légitimement considérer que la version originale est la meilleure version concernant ce premier film. Elle est, à l’évidence, plus complète que la version occidentale.



Des incohérences : en veux-tu ? En voilà !

A titre strictement personnel, je ne suis pas le public qui recherche la petite bête comme les erreurs de transition ou le petit détail qui en contredit un autre. Néanmoins, et même en étant particulièrement tolérant, on ne peut pas laisser passer des erreurs dénigrant véritablement la crédibilité du film par rapport à son univers.

Des incohérences, il y en à peu près tout le long du film. Certaines sont plus gênantes que d’autre (on se fiche un peu de savoir comment Dr. Fuji arrive à maintenir la conscience de quelqu’un). La pire de toutes, bien que donnant lieu à une scène pour le moins émouvante, est probablement celle concernant la résurrection de Sacha par les larmes de Pokémon. Certes, c’est triste, mais quand on regarde ça avec un œil d’adulte, on ne peut s’empêcher de penser que cela n’a ni queue ni tête.

Autre problème assez pénible : c’est l’une des morales du film qui pourrait se résumer à « La violence ne résout rien. ». En plus du fait que le film semble marteler ce message pendant cinq longues minutes, on peut légitimement se demander si ce n’est pas, finalement, une morale que les scénaristes ont placées ici, sans trop savoir pourquoi. Je ne suis pas le premier, ni le dernier à dire que critiquer la violence dans une série comme Pokémon où la violence est monnaie courante est quelque chose d’assez paradoxal. Ça me fait d’ailleurs penser au fameux sketch des inconnus sur le bon et le mauvais chasseur. En caricaturant le message, on pourrait dire qu’« Il y a le mauvais combat Pokémon, et le bon combat Pokémon. Dans les deux cas, ils se battent, mais ce n’est pas pareil. Dans le mauvais combat Pokémon, y’a une musique triste derrière pour dire que ce n’est pas bien. ». La distinction entre les deux est quand même bien fragile.


Tout est-il à jeter pour autant ? Loin de là. Même s’il est relativement aisé de descendre le film, on ne peut pas nier qu’il possède quelques atouts de taille.


Mewtwo et Mew : personnages principaux du film ?

Soyons honnête, le principal attrait du film est la présence de Pokémon légendaires. Si c’est devenu quelque chose de totalement banal aujourd’hui, ce n’était absolument pas le cas en 1998 – 2000. Mewtwo est un Pokémon particulièrement charismatique, que ce soit dans le jeu ou dans le film et Mew se trouve être le Pokémon le plus rare du jeu, et dont on ignorait tout jusque-là.

Les scénaristes ont bien compris qu’il y avait une attente forte autour de ces deux Pokémon. Ainsi, si la quasi-totalité des personnages ne sont absolument pas développés, c’est parce que Mewtwo leur vole littéralement la vedette. C’est simple : les seules scènes réussies du film sont celles où Mewtwo répond présent. Le personnage en impose. Vraiment.

Mew a un rôle plus anecdotique. C’est un peu le Pokémon mignon et amusant dont l’utilité se dévoile qu’à la fin du film. En revanche, c’est surtout le regard que porte Mewtwo sur Mew qui est mis en valeur dans les vingt premières minutes du film.

Pokémon : le film a donc pris le parti de la centralisation autour de Mewtwo. Cela répond à une stratégie commerciale, certes, mais c’était probablement la meilleure solution pour faire un film Pokémon intéressant (même si on aurait très bien pu faire un film sur les oiseaux légendaires, mais il faut attendre le deuxième film pour voir cela).



Conclusion : un film en demi-teinte ?

A l’évidence : c’est un film mature et émouvant, surtout quand on regarde ça avec les yeux d’un jeune fan de Pokémon. Je ne peux pas dire que je ne l’ai pas aimé à l’époque. Je ne peux pas dire non plus que le film n’est pas ennuyeux, ou totalement ridicule par moment.
Difficile donc d’avoir une opinion tranchée sur le sujet. C’est, pour moi, un film assez moyen au final. C’est dommage que les scénaristes se sont livrés à certaines facilités pour des éléments clés du film en se contentant de dire « Tais-toi, c’est magique ! ». Je vous conseille toutefois ce film, qui est un incontournable pour tous les fans de Pokémon.

---

* : HADDALENE Alvin, LASSINAT-FOUBERT Loup, Générations Pokémon 20 ans d’évolutions, Toulouse, Third éditions, 2016

---

Concernant les prochains articles : avec l’aimable accord de Noyle, je vais faire une petite pause rédactionnelle de deux semaines à compter du Lundi 31 Octobre 2016. Je ne posterais donc pas d’article durant cette période mais je serais encore disponible sur le forum pour remplir mes autres obligations de membre du staff.

Je profite de cet aparté pour vous remercier, lecteurs, pour votre fidélité indéfectible. J’espère sincèrement que la qualité est toujours au rendez-vous et que vous prenez du plaisir à lire ces articles. Ces écrits constituent, pour moi, le témoignage de mon estime envers vous, passionnés de la série Pokémon.


Gobou – Rédacteur Pokémon Power
Gobou
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1220
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Wow, nice !

Je pense que tu as bien retranscrit l'idée, et il est vrai que les quelques facilités (j'avoue que j'ai pas trop compris le coup du Sacha qui revit grâce aux larmes) gâchent un peu l'ambiance. En fait non, d'après moi, juste le fait qu'il se transforme en pierre en entrant en collision avec Mew & Mewtwo est juste... en fait ça n'a aucun sens.

C'est bien dommage que la scène avec la fille de Mr. Fuji (Amber ?) ait été coupée, ça nous donne l'impression que Mewtwo n'est qu'un être froid et cruel alors qu'il est tout simplement incompris.

Très bon article en tout cas, bon travail !


Coconutz
Chiwi Powerien*
avatar

Date d'inscription : 22/07/2016
Messages : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Très bon article en tout cas, bon travail !

Merci beaucoup ! :)

C'est bien dommage que la scène avec la fille de Mr. Fuji (Amber ?) ait été coupée, ça nous donne l'impression que Mewtwo n'est qu'un être froid et cruel alors qu'il est tout simplement incompris.

Je suis entièrement d'accord avec toi. Je n'ai pas trouvé beaucoup d'explications sur Internet hormis le fait que c'était un peu "trop sombre" pour un jeune public. Pourtant, des studios comme Disney ne brident pas leurs productions juste pour un mort ou deux. ._.


~ On dit que les Normands n’aiment pas beaucoup parler
Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas parler, c’est qu’ils n’aiment pas répondre.
Ce qui n’est pas la même chose. ~
Fred Vargas
Gobou
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1220
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il est bien évident que j'ai vu ce film en VOST, étant donnée la censure bien trop présente.

Quand tu évoques les BO différentes, faut savoir que ce n'est pas une différence exclusive au film. Tout comme Digimon (info erronnée, Digimon c'était la Saban), Yu-Gi-Oh et quelques autres, l'anim Pokémon a eu le malheur de passer entre les mains de la société 4Kids. Cette horrible société, qui a de tout temps été coutumière de la réécriture et de la censure de ce qu'elle produisait pour le monde occidental, remplaçait aussi intégralement les musiques. On m'avait il y a quelques années dit que c'était vraisemblablement pour se faire plus d'argent en commercialisant des CD après sans avoir à reverser de royalties... et je veux hélas bien le croire.

Le passage par 4Kids explique également le massacre subi par les dialogues. Ainsi que la censure. Y a pas longtemps j'ai vu que 4Kids avait censuré une scène de gifle dans l'épisode 1.

J'avais jamais remarqué que le dr c'était Fuji sinon :')


Dernière édition par Gold le Mar 15 Nov - 23:05, édité 1 fois



Gold
Modérateur Gold
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

@Gobou a écrit:Pourtant, des studios comme Disney ne brident pas leurs productions juste pour un mort ou deux. ._.

Non, mais ça dépend des projets et des époques aussi, cf Vincent et Frankenweenie.

Je trouve que l'histoire du Dr Fuji est particulièrement touchante et même révélatrice du film, je dirais même que ça fait partie de la trame de l'histoire, de l'ironie du sort du scientifique perdu qui se fait tuer par sa propre oeuvre, c'est un détail capital de cette histoire.

Le passage de Satoshi qui se fait ressusciter par les larmes des Pokémon... j'avoue que ça ne fait aucun sens, ou alors c'est Mew qui l'a fait exprès, ou alors c'est une métaphore pour montrer que la lutte entre les Pokémon et les clones était insignifiante par-rapport à l'amour qui peut exister entre un Pokémon et un humain ou un clone... parce que c'est comme ça que Mewtwo a compris que tous les humains n'étaient pas des êtres mauvais, et donc qu'il devait se remettre en question lui aussi, etc.

Il fallait une scène poignante pour ça, il fallait une scène où tu manges tes larmes, maintenant comment en ont-ils déduit que si Satoshi était transformé en pierre par une attaque Pokémon, les larmes des Pokémon pourraient le ressusciter... bon ben je réfléchis et puis je reviens, ok.
Je sais pas. Est-ce pour montrer que clones ou Pokémon, leurs larmes sont les mêmes, leurs peines sont les mêmes, ils peuvent faire des choses ensemble (comme réanimer des pierres) plutôt que de se battre inutilement.
Ou bien au pire, c'est pour les enfants, on s'en fout.

« Il y a le mauvais combat Pokémon, et le bon combat Pokémon. Dans les deux cas, ils se battent, mais ce n’est pas pareil. Dans le mauvais combat Pokémon, y’a une musique triste derrière pour dire que ce n’est pas bien. »

Extrêmement bien résumé. Et puis un bon Dresseur, il voit un Pokémon... il l'attaque avec son Pokémon. Tandis que le mauvais Dresseur, bah... il voit un Pokémon... il l'attaque avec son Pokémon.

Pour finir, je suis d'accord avec toi, c'est un film qui tourne essentiellement autour de la relation entre Mew et Mewtwo, il permet d'ailleurs de faire le lien avec certains épisodes de l'anime où l'on voit apparaître Mewtwo s'échappant de l'arène de Jadielle, par exemple.

Bref, bon résumé et bonne analyse, tes articles sont toujours de très bonne qualité, merci à toi !




[♥][♠][♦][♣]
Noyle
Admin Noyle
avatar

Date d'inscription : 31/05/2015
Messages : 1961
Age : 26
Localisation : Spade's Wonderwood

Voir le profil de l'utilisateur http://noyle.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Bref, bon résumé et bonne analyse, tes articles sont toujours de très bonne qualité, merci à toi !

Merci beaucoup. :)

Extrêmement bien résumé. Et puis un bon Dresseur, il voit un Pokémon... il l'attaque avec son Pokémon. Tandis que le mauvais Dresseur, bah... il voit un Pokémon... il l'attaque avec son Pokémon.

Tout le mérite revient aux célèbres Inconnus. :p


Je sais pas. Est-ce pour montrer que clones ou Pokémon, leurs larmes sont les mêmes, leurs peines sont les mêmes, ils peuvent faire des choses ensemble (comme réanimer des pierres) plutôt que de se battre inutilement.
Ou bien au pire, c'est pour les enfants, on s'en fout.

Pour prolonger ta réflexion, j'imagine qu'il y a un lien évident avec la scène censurée où on voit Mewtwo pleurer pour la mort de la fille de Dr. Fuji. Cette dernière le remercie d'avoir "pleurer pour elle".
Mais soyons honnête, peu importe dans le sens dans lequel on le prend, réanimer la pierre par des larmes n'a pas vraiment de sens. C'est loin d'être la seule incohérence du film.
Cela dit, il est vrai que ce qui compte dans cette scène, ce n'est pas tant la logique que le message qui en découle. Tu l'as très bien démontrée.
Gobou
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1220
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum