La démocratisation des Pokémon fabuleux : une fausse bonne idée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#29 – 23.10.2016 – La démocratisation des Pokémon fabuleux : une fausse bonne idée ? (Par Gobou – Pokémon Power)
Article thématique sur
l’ensemble de la série


Le système des Pokémon fabuleux existe depuis R/B/J. L’adverbe « fabuleux » désigne tous les Pokémon pouvant être obtenu que par évènement Nintendo. Mew étant le premier représentant du genre.
Aujourd’hui nous allons revenir sur les origines de ces Pokémon, et pourquoi ce système est contraignant pour les joueurs.

De la Game Boy à la Game Boy Advance : des Pokémon (trop ?) difficiles à obtenir

Vous le savez très certainement, beaucoup de légendes urbaines concernant Mew ont circulées dans les années fin 90 – début 2000. Le mythe du camion de Carmin sur Mer en est un parfait exemple. En remplissant un certain nombre de conditions, on pouvait « surfer » dans la zone du ferry. En se déplaçant à l’Est, on peut tomber sur un mystérieux camion dont l’utilité est totalement inconnue. Selon la rumeur, Mew se trouve sous le camion.
En réalité, il faut attendre Avril 1996 pour obtenir légalement le Pokémon légendaire. Le magazine japonais CoroCoro Comics organise un concours permettant à vingt gagnants d’obtenir Mew (en envoyant leurs cartouches pour que le Pokémon soit intégré dans les jeux). Ce concours a quand même compté 78 000 inscrits !
Voici ce que déclare, au sujet de ce concours, S. Iwata (Ancien PDG de chez Nintendo, décédé en 2015) et T. Ishihara (Président et directeur général de The Pokémon company)

Iwata demande a écrit:Iwata : Les retombées suite à l’annonce dans CoroCoro Comic de l’offre concernant Mew ont été énormes. Et j’ai l’impression que c’est à ce moment-là que l’engouement pour Pokémon a réellement commencé.
Ishihara : C’est ce que je pense aussi. Les ventes hebdomadaires se sont mises à égaler les ventes mensuelles d’alors, avant de devenir quatre fois plus importantes encore.
Iwata : Je me souviens que je n’avais jamais vu de ventes aussi phénoménales à l’époque.

Globalement, de 1996 à 2006 (date de sortie de D/P), les Pokémon fabuleux ont été distribué par l’intermédiaire des évènements Nintendo ou en remplissant certaines conditions dans quelques spin-off. Ces Pokémon étaient donc extrêmement rares, voir trop rares. D'ailleurs, pour certains d’entre eux, ils étaient distribués avec un certificat d’authenticité.
Se pose alors la question du retrogaming. Prenons l’exemple de mon camarade Gold : Il complète actuellement son Pokédex 3G, mais il est contraint d’utiliser le hack pour obtenir une partie des Pokémon fabuleux. A-t-il le choix ? Non. Ces Pokémon ne sont plus distribués pour ces versions. Ainsi, le hack est une étape obligatoire pour compléter le Pokédex. C’est un peu gênant et ça remet en cause la pertinence du modèle des distributions événementielles.



De la DS à la 3DS : Internet bouleverse le système des Pokémon fabuleux

2006 : Sortie de D/P ! Premier jeu Pokémon sur DS, une console permettant l’accès à Internet. Nintendo peut donc proposer des distributions via des serveurs Online. L’arrivée d’Internet démocratise de facto la distribution de ces Pokémon, y compris à des personnes qui ne peuvent pas accéder à des événements.
Est-ce la mort des distributions à l’occasion de grands événements ? Non. Néanmoins, ce sont davantage des distributions de divers Pokémon chromatiques. Les Pokémon fabuleux sont également distribués à l’occasion de ces événements, mais c’est un argument de vente beaucoup moins puissant qu’auparavant.
Le système de distribution se diversifie : soit c’est une distribution accessible à tous via Internet, soit c’est par un code (qu’on peut obtenir dans les conventions ou dans les magasins, Micromania notamment). On peut s’étonner de l’existence des codes, alors que c’est un système assez pénible pour le joueur. Mais il y a probablement un intérêt commercial derrière : Nintendo veut promouvoir certains événements ou les magasins partenaires en leurs offrants des codes à distribuer aux visiteurs.


Des Pokémon de moins en moins convoités ?

Conséquence direct de la démocratisation des Pokémon fabuleux, ces derniers ont tendance à perdre en intérêt, et sont parfois condamnés à rester dans les tréfonds des boîtes PC, à côté des esclaves à CS. La distribution de tous les Pokémon fabuleux en 2016, pour fêter les vingt ans de la série, n’arrange évidemment rien. En stratégie, la plupart sont sans intérêts car ils sont interdits dans les matchs classés de Nintendo. Seuls les collectionneurs y trouveront donc de l’intérêt.
Pour être tout à fait honnête : je suis assez partagé. D’un côté, je trouve qu’ils étaient auparavant trop difficiles à obtenir. Mais maintenant qu’ils sont plus accessibles, ils sont, à l’inverse, plus suffisamment rares.
On peut prolonger la réflexion encore plus loin : les Pokémon fabuleux ont-ils vocation à être des Pokémon rares ? La rareté n’est-elle pas un aspect qui est désormais réservé aux Pokémon chromatiques ? Je pense que oui. Et après tout, ce n’est pas plus mal. Les Pokémon fabuleux (comme le reste des légendaires) ont plus vocation à être collectionné qu’à être véritablement rare. Avoir des Pokémon rares aujourd’hui, c’est avoir des Pokémon chromatiques. La démocratisation des Pokémon fabuleux n’est donc pas une « fausse bonne idée » comme le sous-entend le titre.

Et vous ? Comment utilisez-vous vos Pokémon fabuleux ? Qu’en pensez-vous de façon générale ? N’hésitez pas à vous exprimer en dessous ! ;)


Sources

Arcko
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1182
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum