[Licence] DanganRonpa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Licence] DanganRonpa

Message par Gold le Dim 25 Sep - 18:05

Difficile, ces dernières années, de passer à côté de DanganRonpa. Ce qui n'était à l'origine qu'un duo de jeux parus exclusivement au Japon sur PSP est devenu, avec l'appui de Spike Chunsoft et de parutions sur Vita puis PC, un phénomène mondial. Et si l'ensemble ne bénéficie d'aucune traduction française (enfin si, des patchs PC sont en cours de création et partiellement disponibles), l'anglophone averti aura largement de quoi se mettre sous la dent.

Attention : La licence décrite ici est déconseillée aux âmes sensibles, et fait preuve de violence graphique et verbale assez violente. L'anime DanganRonpa 3 : Despair Side (dont il sera brièvement question plus bas) est d'ailleurs à ce titre bien plus difficile à voir que certains films d'horreur...


La Hope's Peak Academy est une école supérieure, qui recrute exclusivement des jeunes gens qui disposent d'un talent ultime : L'ultime joueur de base-ball, l'ultime parieuse, l'ultime programmeur... D'autres sont plus hétéroclites, comme l'ultime créateur de fanfics, et pour d'autres encore on peut sincèrement se demander ce qu'ils font là (l'ultime voyant, avec son taux de réussite de 30%, étant plus un joke character qu'autre chose).
Pour sa part, Makoto Naegi a été recruté en tant qu'Ultime Chanceux : Tous les ans, un étudiant normal est en effet tiré au sort et obtient ce grand honneur.

Assommé dès son entrée par une sorte de gaz soporifique, notre jeune héros se réveille dans une salle de classe dont les fenêtres ont été intégralement barricadées de métal. Il rencontre rapidement sa quinzaine de camarades, et déjà tous savent que quelque chose ne va pas : Non seulement sont-ils coupés du monde extérieur par les fenêtres, mais la porte d'entrée est également gardée par de massives armes à feu.

Surgit alors Monokuma.

"Upupupupu ! Je suis le directeur, Monokuma ! Vous allez vivre ici ensemble pour toujours !... Vous voulez sortir ? Seul l'élève qui obtiendra son diplôme pourra sortir. Et comment obtenir votre diplôme ? C'est très simple ! La personne qui réussira à tuer l'un de ses camarades sans se faire prendre pourra sortir, pendant que tous les autres seront exécutés !"


Mélange improbable entre Battle Royale, Persona, Zero Escape et Ace Attorney, DanganRonpa est à ce dernier jeu ce que Sonic est à Mario. Il est tout simplement impossible de comparer l'ambiance relativement calme d'un AA à un DanganRonpa où, à tout moment, l'un de vos camarades peut mourir, ce qui emmènera les survivants dans un procès d'école au terme duquel, soit le coupable sera exécuté, soit tous les autres mourront. Difficile aussi de comparer un univers dont la violence graphique est traitée avec le plus grand sérieux avec celui, plus bouffon, où les blagues fusent même en présence de cadavres.

Quant aux procès, ils n'ont aucune commune mesure avec ceux de l'univers de Phoenix Wright.

Mais, ne brûlons pas les étapes. Le jeu se divise globalement en trois phases : La "Daily Life", la "Deadly Life", et le "Class Trial".
En Daily Life, vous devez sociabiliser avec vos camarades encore vivants, ce qui vous permet de gagner des compétences utilisables lors des procès. C'est sur ce point que l'on se rapproche de Persona, série de J-RPG fameuse pour ses phases de sociabilisation entre lycéens. Tout ça se passe dans un univers 3D en FPS, où les personnages sont en 2D manga. Le jeu dans son ensemble met beaucoup l'accent sur cette pseudo 2,5D qui, il faut bien le dire, rend plutôt bien.
Et puis à un moment, Monokuma va décider que non, c'est pas marrant, et convoquer tous les étudiants pour leur faire une annonce susceptible de leur donner un motif de meurtre. Le drame finit par arriver, et, une fois le corps découvert, on passe en "Deadly Life" - à savoir un mode enquête, au terme duquel a, enfin, lieu le "Class Trial", dans la salle qui lui est dédiée.


Dans une ambiance de folie, vous participez alors à un débat non stop, dans lequel vous devrez briser avec vos balles de réfutation les arguments inexacts de vos camarades. C'est rapide, c'est chronométré et assez tendu, le rythme est juste infernal. On comprend alors l'existence de plusieurs niveaux de difficultés, et de skills qui permettent de rendre ces phases un peu moins tendues.
En dehors des débats, les procès sont l'occasion d'autres minis-jeux. Un très dispensable pendu (qui est l'antithèse absolue du fun), et, de temps à autre, un jeu de rythme bien nerveux qui vous oppose à l'un ou l'autre personnage - parfois le coupable, pas toujours. Les procès s'achèvent sur une reconstitution du crime : Vous devrez remettre dans le bon ordre des vignettes de manga. Rien de réellement transcendant pour ce qui est du mini-jeu en lui-même, mais la cinématique qui l'accompagne donne un réel dynamisme à la résolution du procès.

Notons enfin que chaque procès se solde par un punishment time où Monokuma exécute le coupable. Les vidéos d'exécution, toujours très absurdes, vous arracheront peut-être parfois un rire ou deux, malgré leur extrême violence.


Outre le jeu principal, le jeu contient un mode School Life, dans lequel personne ne meurt, ce qui vous laisse le temps de sociabiliser avec tout le monde et de participer à un mini-jeu dont, pour ma part, je n'ai pas réellement vu l'intérêt - les amateurs apprécieront néanmoins.


Le premier DanganRonpa a donné naissance à l'anime DanganRonpa : The Animation, mais c'est assez mauvais. Je vous conseillerais donc de ne surtout pas chercher à le voir.

DanganRonpa 2 : Goodbye Despair est la suite. Quoi que vous fassiez, n'y jouez pas sans avoir fait le premier opus avant.


Une autre classe de la Hope's Peak Academy se retrouve, bizarrement, sur une île tropicale. Malgré leur réticence initiale, ils acceptent assez rapidement que s'ils sont là, c'est avant tout pour passer du bon temps... Mais c'est sans compter sur Monokuma, qui vient mettre son grain de sel et leur imposer son jeu macabre.
DanganRonpa 2 est littéralement rempli de modes de jeu. C'est tout simplement impressionnant : Le jeu est au moins trois fois plus fourni que ne l'était le premier DR. Outre le jeu principal et le jeu secondaire, il offre un visual novel complémentaire ainsi qu'un tamagotchi, et le nombre de lieux explorables augmente de façon exponentielle.
De même, les procès s'enrichissent de plusieurs minis-jeux supplémentaires. Toujours rien de transcendant hélas, même s'il est vrai que la phase d'argumentation entre deux personnages, qui rappelle un combat d'escrime, se veut particulièrement tendue.


DR2 est globalement un meilleur jeu que le premier, mais attention, une fois de plus, à ne pas le faire en premier.

Contrairement aux deux premiers DR, qui sont depuis peu disponibles sur Steam (et parfois soldés) Another Episode : Ultra Despair Girls n'existe que sur Playstation Vita. Se déroulant entre les évènements des deux premiers opus - mais il est conseillé de finir le second avant de s'y attaquer - AE vous place dans la peau de Komaru Naegi, la soeur de Makoto, qui se retrouve, en compagnie de l'une des anciennes camarades de classe de ce dernier, dans une ville envahie de robots Monokuma meurtriers. Avec l'aide d'une sorte de pistolet, elle se lance donc dans la destruction desdits Monokuma, tandis qu'en arrière-plan un groupe d'enfants cinglés tente de débarrasser la ville de tous ses adultes.


Si le jeu se révèle génial dans son intrigue, il ne plaira peut-être pas pour autant aux âmes sensibles, étant plus que les deux précédents tourné vers le malsain. Ce n'est pas arrangé par un gameplay beaucoup trop rigide : Clairement, on joue à UDG pour l'univers DanganRonpa, pour ses personnages, son texte et ses cinématiques ; mais aussi pour avoir quelques clés supplémentaires à la compréhension de l'univers DR. Ultra Despair Girls est un excellent DanganRonpa, mais, définitivement, un bien mauvais third person shooter.
Tout comme DanganRonpa 2, UDG offre au joueur qui l'a terminé un novel bonus. En revanche, cette fois, le bonus offert ne présente aucun intérêt, étant donné qu'on suit les aventures du personnage le plus inutilement pénible du premier volet, et que cela n'apporte strictement rien à l'univers. DanganRonpa If, fourni avec DR2, avait beau être un what-if, il avait au moins le mérite de permettre au lecteur de mieux faire connaissance avec certains personnages, et restait globalement un très bon divertissement.


Deux light novels DanganRonpa ont été publiés, et sont disponibles - illégalement - en anglais sur Internet : Makoto's Worst Day Ever (qui raconte en gros la dernière journée de Makoto avant son entrée à l'académie), et DanganRonpa Zero, censé être une préquelle à l'ensemble. N'ayant lu aucun des deux, je ne suis pas le mieux placé pour en parler davantage.

Vous vous en doutez, DanganRonpa 2 ne signe pas la fin de l'histoire globale de DanganRonpa. Un nouvel anime, publié tout au long de l'été 2016, lui pose en effet un point final, en deux parties séparées, Future Side et Despair Side, qui ont été diffusées en même temps, et sont faites pour être visionnées dans leur ordre de diffusion (épisode 1, épisode 1, épisode 2, épisode 2, etc). Cela est mis en évidence par certains personnages communs aux deux animes, et certaines révélations qui se font de façon assez fluide aux bons moments pour que la compréhension reste de mise - De fait, je me suis cru, au début d'un épisode de Despair Side, dans la suite directe de Future Side.

Avant toute chose, j'en profite pour puber l'excellent opening de Future Side, DEAD OR LIE, qui s'écoute sans fin, que ce soit en version longue ou courte.


Astuce : C'est évidemment du Dailymotion parce que les ayant-droits strikent les uploads Youtube comme des porcs

DanganRonpa 3 : Future Side met un point final à DanganRonpa. Convoqué par les siens pour "trahison", Makoto n'a pas réellement le temps de se défendre, car Monokuma attaque de nouveau, et propose un nouveau jeu de meurtre aux personnes présentes. Cette fois équipés d'un bracelet qui leur interdit de faire une certaine action sous peine de mort et les endort à intervalles réguliers, les participants n'ont qu'une seule solution : Trouver qui, parmi eux, est le traître, car le jeu ne s'arrêtera que si personne ne meurt au cours d'une phase d'endormissement. L'anime prend en compte les évènements d'Ultra Despair Girls, l'un des épisodes étant d'ailleurs entièrement dédié aux personnages de cet opus. Soyez donc averti que dès l'épisode 3 ou 4, où apparaît déjà l'un des antagonistes du jeu, vous risquez d'être largué.

DanganRonpa 3 : Despair Side sert de véritable préquelle aux jeux. S'il paraît que lire DanganRonpa Zero est conseillé, avoir joué aux deux premiers jeux reste suffisant pour en apprécier l'intrigue. Je n'en dirai pas plus, par peur de spoiler indirectement les jeux, mais il va sans dire qu'un fan de DanganRonpa trouvera largement son compte dans un Despair Side qui, non content de mettre incroyablement bien en scène des évènements qui jusque-là n'avaient été qu'évoqués, développe de façon tout à fait honorable le passé de l'académie.

Ces deux animes se révèlent d'excellente facture, respectant non seulement l'univers des jeux, mais bénéficiant par dessus tout d'une qualité d'animation irréprochable, expliquée probablement par les nombreux retards de parutions d'épisodes. On regrettera juste que, dans Future Side, le sang soit rouge, alors qu'il est attendu, selon les standards de la licence, qu'il soit rose fluo. Dommage ; d'un autre côté Future Side reste paradoxalement le moins gore de tous les produits DanganRonpa canon, plus proche dans son déroulement d'un shonen de combats surréalistes à la DragonBall que d'un réel DanganRonpa.

Excluant Zero (je ne peux décemment pas parler de quelque chose que je n'ai toujours pas lu) et Worst Day Ever (que vous pouvez cependant très bien lire avant DR1 dans tous les cas puisque c'est juste "le dernier jour banal du héros de DR1"), l'ordre attendu pour découvrir DanganRonpa serait donc, idéalement, le suivant :
DanganRonpa 1, 2, UDG, Future Side & Despair Side en alternance, en commençant par Future Side.
En revanche, l'ordre chronologique se situerait plutôt comme ceci :
Despair Side, DanganRonpa 1, UDG, DR2, Future Side. Cela serait certainement une expérience intéressante à faire : Vous sauriez par avance qui est le mastermind, qui sont les protagonistes du second opus, et ne recevriez probablement pas bon nombre de révélations des jeux comme "des révélations", en revanche vous prendriez connaissance des évènements de DanganRonpa dans l'ordre dans lequel ils surviennent. A vous de voir si vous souhaitez tenter le coup, auquel cas votre retour m'intéresserait particulièrement.

Le prochain jeu DanganRonpa est le début d'un nouvel arc. Neo DanganRonpa V3 sortira sur PS4 et Vita, et on n'a qu'assez peu de renseignements à son sujet, en dehors de ses personnages et du retour de Monokuma, déjà vus dans plusieurs trailers. On nous promet de nouveaux éléments de gameplay, et une timeline totalement déconnectée de la timeline de DR1 à 3, à voir donc à la parution de ce nouvel opus.



Gold
Modérateur Gold
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum