[Licence] Retour vers le futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Licence] Retour vers le futur

Message par Gold le Dim 26 Juin - 21:42

Licence énorme, à côté de laquelle vous n'avez pas pu passer à moins d'être un nourrisson (ou de détester le cinéma ou même la vie, mais dans ce cas remettez-vous en question), Retour Vers Le Futur, alias Back To The Future (BTTF), est avant tout une trilogie de films. Elle a ensuite donné naissance à toute une succession de produits dérivés. Le but du présent pavé est de vous présenter les films, et l'univers qui gravite autour. Seront donc abordés le jeu vidéo de Telltale et la récente série de comic books scénarisés par Bob Gale. En revanche, l'immonde dessin animé, et les affreux jeux vidéo des années 90 ne méritent aucune mention ici. Je ne peux que vous renvoyer au vaste Internet pour de plus amples renseignements sur ces dérivés de malheur.



Back To The Future, les films

Situons un peu le contexte. A une époque où les films sur les voyages dans le temps sont monnaie courante mais n'ont pas l'ambition de proposer une histoire un tant soi peu cohérente (les héros voyagent toujours à des époques très clichées, et se retrouvent comme par miracle dans les pays concernés par tel évènement ou telle peuplade historique), Robert Zemeckis et Bob Gale ont l'idée, inspirés par The Time Machine d'HG Wells, de concevoir le premier BTTF. Le plot de départ est simple : Un gamin de 1985 se retrouve transporté en 1955 et empêche accidentellement ses parents de se rencontrer. Pire : Sa future mère tombe amoureuse de lui ! La comédie, un peu kitsch comme tous les films de l'époque, prend forme, et est rendue épique par ses incroyables acteurs - révélant au passage un Michael J Fox qui n'aura en dehors de cela et de trois exceptions (La Manière Forte, Outrages et Fantômes contre Fantômes) joué que dans des films de série B (ce qui n'empêche pas Teen Wolf d'être un succès critique aux Etats-Unis) avant de contracter Parkinson - sa bande sonore légendaire (il faut dire qu'elle est entièrement composée par un orchestre), et sa mise en scène succulente qui met incroyablement bien en valeur un jeu d'acteur qui tombe toujours juste.



Aussi, ce film, comme ses suites, est miraculé. Remplacement impromptu d'acteurs, changements de scénario de dernière minute, scènes tournées par accident et finalement laissées dans le film parce que ça rendait bien... Pour tout vous dire, la machine à voyager dans le temps devait à l'origine être un réfrigérateur, et la scène finale du premier film se dérouler dans une zone d'essais nucléaires. Grâce à Dieu ce projet a été annulé et on a évité le pire.



Si tu n'aimes pas cette musique tu as un énorme problème au cerveau

Le héros - interprété donc par Michael J Fox - se nomme Marty Mc Fly. Il a une copine, Jennifer, est un cancre au lycée (mais un très bon guitariste), et, en dehors de l'école, fréquente le Dr Emmett Brown (Christopher Lloyd, aka le meilleur acteur de l'univers après MJF). Suite à l'incendie de sa villa familiale dans les années 60, il a dilapidé le restant de sa fortune pour concevoir son grand projet, qu'il va vite révéler à Marty : Le voyage dans le temps. Partant du postulat que le temps est une dimension et qu'on ne peut pas se déplacer à la fois dans le temps et dans l'espace (et tout ça on le doit à Wells), il modifie une DeLorean (c'est une voiture qui a un certain style) et y installe la technologie du voyage dans le temps. Lorsque le véhicule, chargé de plutonium, atteint les 88 miles à l'heure, survient le déplacement temporel vers la date et l'heure programmées.



Jusque-là me direz-vous ça va à peu près. Un scientifique montre à son jeune assistant l'aboutissement de toute sa carrière, et en plus la voiture est vraiment trop classe, même si se garer avec des portes comme ça ne doit pas être à la portée du premier venu. Le seul problème, c'est que notre bon docteur, après avoir programmé la date du 12 novembre 1955, en hommage au fait que c'était le jour où il avait eu l'idée du convecteur temporel rendant le voyage dans le temps possible, se fait tuer par une horde de terroristes lybiens furieux de s'être faits chouraver du plutonium. Marty prend le volant pour échapper aux terroristes, décide de rouler à 90, et, fatalement, se retrouve en 1955, avec plus une seule trace de plutonium dans le réservoir.



On ne regarde pas un BTTF pour voir du voyage dans le temps à vrai dire, même si c'est le coeur de l'intrigue. On regarde un BTTF pour retrouver Hill Valley à diverses époques, et recroiser des personnages familiers. Biff Tannen (qui fut inspiré par Donald Trump, eh oui...), Lorraine, George, Goldie Wilson, sont autant de noms qui vous sont forcément familiers si vous avez visionné ces films. Pourquoi ? Mais parce qu'ils sont tous géniaux, et génialement joués.
Lorsque Crispin Glover, qui jouait George, père de Marty, refusa de reprendre son rôle sous prétexte qu'il voulait la même paye que les acteurs principaux, cela donna une densité particulière à l'épisode 2. Car BTTF2, qui devait obligatoirement démarrer par une scène dans le futur à cause de la fin du premier volet (qui n'avait à la base pas été spécialement prévue pour donner lieu à une suite), se poursuit dans un Hill Valley cauchemardesque, un Hell Valley gouverné par un Biff Tannen plus malfaisant que jamais, un Hill Valley où le Doc Brown est interné, un Hill Valley où George... Est mort. Ce qui n'empêcha pas Glover de faire son caca nerveux et de porter plainte lorsqu'il constata que la production avait quand même engagé quelqu'un d'autre pour jouer son rôle et revêtir son apparence dans de courtes scènes. Mais le mal était fait, et BTTF2 devait se révéler beaucoup plus sombre que le premier, au grand bonheur du fan qui considère généralement que c'est le meilleur de la trilogie...



Quant au 3, il n'y a pas grand chose à dire. C'est un western, avec ce petit soupçon de voyage temporel et la patte BTTF caractéristique de la série de films. Il reste un très grand film, mais on considère généralement les deux précédents supérieurs. Cela dit, la trilogie ne saurait être complète avec seulement deux films, donc vous feriez bien, si vous organisez un marathon BTTF, d'aller jusqu'au bout et de visionner le troisième opus, qui n'en reste pas moins rempli d'idées enrichissant considérablement l'univers.



"Ok mais et le 4" me direz-vous ? Eh bien... Il n'existe pas sous forme de film. Il y a bien eu un dessin animé, mais en permettant à la DeLorean de voyager dans l'espace en plus de voyager dans le temps, les auteurs de cette bouse mal exécutée et mal écrite n'ont réussi qu'à détruire un pilier fondamental de la série.
Pourtant il existe bien une suite. Il s'agit d'un jeu vidéo disponible sur PC, Mac, PS3, iOS, XBox 360 et Wii, et dont une version HD, avec un redoublage intégral des dialogues de Biff Tannen par son acteur d'origine, a vu le jour l'an dernier sur PS4 et XBox One. C'est bon ? Vous avez visionné les trois BTTF et vous n'en avez pas eu assez ? Très bien, il est alors temps d'évoquer...

Back To The Future, the game

Produit originellement par Telltale Games en 2010, BTTF est leur avant-dernier titre (si on inclue leur assez mauvais Jurassic Park) à exploiter la formule avec laquelle la société faisait recette jusque-là : L'aventure en point and click, au format épisodique.
Il s'agit d'une suite dans les règles de l'art. En 1986, Marty, alors que les affaires du doc sont saisies par la banque, voit réapparaître devant lui la DeLorean. Elle ne contient que trois choses : Le chien Einstein, une chaussure, et un enregistrement. Cet enregistrement est un appel à l'aide. Remontant la piste de la chaussure, Marty réalise que le Doc Brown, condamné en 1931 pour incendie criminel, s'est finalement fait tuer par la mafia. Il remonte donc quelques jours avant, dans l'espoir de le faire évader de prison. Il ne réalise pas encore que pour ce faire, il va devoir composer avec le jeune Emmett, et avec Edna Strickland, soeur du futur principal du lycée de Hill Valley, et qui se révèlera rapidement sa pire ennemie...

Que l'on soit bien clairs : Le jeu a des défauts. La patte graphique Telltale ne plaît pas à tout le monde. En tant que jeu vidéo, on lui reproche ses bugs et assez souvent sa trop grande facilité.
Et à titre personnel j'ajouterais que les sous-titres français sont vraiment affreux. La traduction est sous-bâclée, si tu comprends l'anglais tu le réalises rapidement. De très bons jeux de mots sont traduits littéralement et ne veulent plus rien dire, raison pour laquelle je ne peux que recommander de privilégier le jeu en anglais pur. Et encore, pour l'épisode 1 de la version PC téléchargée, vous devrez modifier une clé de registre pour y accéder.

Est-ce que ça en fait un mauvais titre pour autant ? Absolument pas. Le scénario, supervisé par Bob Gale, saisit admirablement bien l'essence de l'univers BTTF, se le réapproprie, et en est vraiment digne. Les gens qui ne veulent pas le reconnaître canon (ça fait débat) sont de gros coincés.
La mise en scène, si buguée soit-elle, se révèle aussi ingénieuse que celle des films. Les personnages interagissent exactement comme ils le feraient dans les films, et presque aucun running gag de la trilogie n'est oublié.



Les personnages sont plus vrais que nature, et pour cause : Lorsque ce ne sont pas les acteurs eux-mêmes qui les doublent, de géniaux imitateurs prennent leur place. La seule fausse note serait peut-être Biff Tannen, ce qui expliquerait pourquoi il retrouve son acteur, Thomas Wilson pour la version HD. Bon Crispin Glover vous vous doutez bien que Telltale ne s'est pas donné la peine de lui demander s'il voudrait reprendre son rôle.

Quant à la musique, c'est littéralement le même niveau de qualité que la superbe orchestration des films. Si vous cherchez à jouer à un jeu BTTF, c'est bien à celui-là. Assurez-vous juste d'avoir visionné la trilogie avant. Et si vous n'avez pas la foi de jouer à un jeu Telltale, ne vous inquiétez pas, car Bob Gale est également impliqué dans la scénarisation d'une vaste série de comics, et compte bien les adapter.

Back To The Future, les comics

Ces comics sont l'apport le plus récent à l'univers BTTF. Un fascicule sort chaque mois, puis ils sont regroupés en intégrale chez l'éditeur américain IDW. Le premier volume porte le titre Untold tales and alternate timelines, le second s'intitulera Continuum Conundrum. Et autant vous le dire d'entrée : C'est excellent.



Ces comics n'essayent pas de s'encombrer à faire une suite (enfin, pas encore, on verra bien ce qui découlera de l'adaptation du jeu), ni même véritablement de voyager dans le temps. Ces comics sont avant tout l'occasion d'explorer davantage le background des personnages : Comment Marty a-t-il rencontré Emmett Brown ? Comment ce dernier a-t-il fait pour regrouper une fortune suite à son voyage dans le futur ? Alors qu'en filigrane, Emmett met au point l'invention avec laquelle se clôture le troisième film, il raconte toutes ces anecdotes et bien plus encore à sa famille. L'occasion de replonger dans l'univers BTTF donc.



Les styles ont beau être éclectiques, tous sont d'immense qualité. L'oeuvre est complétée par des covers d'artistes de divers horizons, qui font tous hommage à leur façon à la trilogie BTTF. On ne peut donc qu'attendre les prochains volumes, et il est vrai qu'il me tarde de découvrir comment le jeu sera mis en scène !

Voilà, c'est tout pour cette présentation de l'univers BTTF. Je pourrais bien sûr m'étaler plus longtemps, mais ce n'est pas l'objectif. Foncez découvrir les films, qui éclatent largement l'intégralité du cinéma mondial. Si vous vous en sentez l'envie, enchaînez avec les jeux ou la série de comics (en sachant tout de même que cette dernière ne bénéficie pas de traduction). Voilà mon conseil !



Gold
Modérateur Gold
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 828
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Retour vers le futur

Message par Gobou le Lun 27 Juin - 23:33

Aussi étrange que cela puisse paraître, je n'ai jamais vu Retour vers le futur. Je connais vaguement quelques éléments issus du film comme les skateboards volants, le Doc, et la DeLorean (en même temps, qui ne connait pas ?).
Je sais évidemment que les films sont cultes, mais honnêtement, je n'ai jamais tellement compris pourquoi. C'est sans doute parce que je ne l'ai pas vu, mais de loin, ça ne transpire pas le génie. Il y a certes, quelques éléments de science-fiction qui peaufinent l'univers mais je ne sais pas pourquoi il y autant de hype autour.

J'imagine que tu pourras sans doute me corriger là-dessus, je te lirais avec plaisir car c'est un succès auquel je suis complètement passé à côté et dont j'ai du mal à comprendre l'origine. ;)


~ On dit que les Normands n’aiment pas beaucoup parler
Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas parler, c’est qu’ils n’aiment pas répondre.
Ce qui n’est pas la même chose. ~
Fred Vargas
Gobou
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1120
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Retour vers le futur

Message par Gold le Lun 4 Juil - 12:10

On peut en dire autant de n'importe quoi en fait, tant que tu ne connais pas une oeuvre c'est vrai que de simples résumés n'iront pas forcément faire envie.

Le cas de BTTF est doublement intéressant car, étant à la base des films des années 80, ils ont cet aspect un peu kitsch/nanar inévitable de l'époque... Et pourtant, ça aussi, ça participe à l'ambiance !

Quitte à répéter des choses que j'ai déjà dites dans mon post, ce n'est pas tant l'histoire qui fait de BTTF un univers intéressant, que les personnages. Michael J Fox, Christopher Lloyd, Crispin Glover, Thomas Wilson, sont autant d'excellents acteurs qui campent des personnages entièrement taillés pour eux. Et c'est une chance, car rien que le rôle titre a failli être attribué à un autre acteur !

Ces personnages ont plein de catchphrases ou de répliques devenues cultes, tant en VO qu'en VF (car il faut le signaler : la VF est réputée pour être de très bonne facture). "Mauviette ? Personne ne me traite de mauviette !" "88 miles à l'heure !" "2,21 gigowatts !", sont autant de répliques qui, finalement, sont utilisées voire surutilisées au point d'en devenir rébarbatives en dehors de l'univers BTTF. Il y a une raison à cela.

BTTF, ce sont aussi des films qui ont autant d'impact que la saga Star Wars, tout en étant beaucoup plus grand public. Là tu vas me dire "mé sw c grd publik", oui. Je le conçois, mais rien que le principe de space opera rend cette saga bien plus opaque - Et, bon, rien que Han Solo a un charisme quasi inexistant face aux persos de BTTF.

Enfin, comme je le soulignais, les musiques ! La bande son orchestrale qui est un réel délice à écouter, tant dans le film/les jeux que séparément !

Bref voilà quelques pistes, mais je pense que j'ai beaucoup répété d'arguments de mon pavé. Dans tous les cas je ne peux que t'encourager à te faire ton avis sur les films, que ce soit à la télévision lors d'une inévitable rediffusion, en dvd/bluray/whatever, ou même en démat' ordinateur. Là tu pourras vraiment te dire "Ah ouais c'est vraiment génial en fait", ou "Ouais non je suis toujours pas convaincu mais j'ai des arguments"



Gold
Modérateur Gold
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 828
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Retour vers le futur

Message par Gobou le Mer 6 Juil - 0:58

Gold a écrit:Quitte à répéter des choses que j'ai déjà dites dans mon post, ce n'est pas tant l'histoire qui fait de BTTF un univers intéressant, que les personnages. Michael J Fox, Christopher Lloyd, Crispin Glover, Thomas Wilson, sont autant d'excellents acteurs qui campent des personnages entièrement taillés pour eux. Et c'est une chance, car rien que le rôle titre a failli être attribué à un autre acteur !

Ces personnages ont plein de catchphrases ou de répliques devenues cultes, tant en VO qu'en VF (car il faut le signaler : la VF est réputée pour être de très bonne facture). "Mauviette ? Personne ne me traite de mauviette !" "88 miles à l'heure !" "2,21 gigowatts !", sont autant de répliques qui, finalement, sont utilisées voire surutilisées au point d'en devenir rébarbatives en dehors de l'univers BTTF. Il y a une raison à cela.

[...]

Enfin, comme je le soulignais, les musiques ! La bande son orchestrale qui est un réel délice à écouter, tant dans le film/les jeux que séparément !

Bon bah j'ai eu ma réponse. Merci beaucoup. ^^
C'est vrai que regardant l'oeuvre de loin, j'ai basé mon jugement sur l'univers alors que ce n'est pas ça qui fait le succès du film. Mea culpa.

Effectivement, il faut que je regarde BTTF ... comme beaucoup d'autres films d'ailleurs.
Gobou
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1120
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J'aime beaucoup la trilogie et j'ai appris des choses grâce à ton, post, merci ! Par exemple je ne savais pas du tout qu'à la base c'était censé être un réfrigérateur qui permettait de voyager dans le temps, et je trouve ça vraiment très très drôle :D Pour la référence à Donald Trump, je pensais que c'était une légende, je ne savais pas que c'était réel. Ça le représente très bien :3

Je ne connaissais pas du tout les comics, ils ont l'air vraiment sympa. Par contre, je ne suis pas assez fan pour aller me les procurer pour les lire.

Gold a écrit:Pourtant il existe bien une suite. Il s'agit d'un jeu vidéo disponible sur PC, Mac, PS3, iOS, XBox 360 et Wii
Sérieusement ? Ohlala, il faut que je me le procure !

Il faudrait vraiment que je les revois, ces films sont vraiment bien et font partie intégrante te mon enfance et ça fait trop longtemps que je ne les ai pas vus, j'ai oublié beaucoup de détails au sujet de l'intrigue.


Yuugulabre
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 08/12/2015
Messages : 226
Age : 29
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://blossoming-crow.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Retour vers le futur

Message par Gold le Jeu 20 Oct - 19:34

Continuum Conundrum

Le volume 2 de BTTF est paru. Continuum Conundrum réutilise avec brio l'univers mis en place par le premier volume pour proposer une nouvelle suite aux films - Et cette suite s'avère, pour le moins, rafraîchissante.

Untold Tales and Alternate Timelines présentait, vous vous en souvenez, des informations de background sur un certain nombre de personnages de la trilogie. Forte de ces informations et du contenu des trois films, cette seconde partie nous offre ce qui, véritablement, pourrait s'apparenter à une suite des films en bonne et due forme, reléguant au passage le jeu de Telltale au titre de cinquième opus - et d'ailleurs, il est prévu qu'il soit adapté en comics par la suite.

Mars 1986. Marty est victime d'ennui, car il n'a pas revu le doc Brown depuis des mois, et aimerait vivre l'aventure. Cela provoque d'ailleurs des disputes avec sa copine, Jennifer.
Or, une lettre lui parvient à travers le temps de la part de Clara, qui lui demande de venir à l'aide de son époux perdu dans le continuum espace-temps.
La suite on l'imagine, Marty essaye de trouver comment joindre le doc, y arrive, et débute une nouvelle épopée temporelle.

Si on peut critiquer que rétrospectivement, vu comment débute The Game, Marty ne devrait pas vivre une aventure auparavant, force est de reconnaître que ce second opus en donne pour son argent au fan.
Contrairement aux chapitres regroupés dans le volume 1, cette épopée est réalisée par une seule et même équipe.
Outre le dessin, exécuté avec brio du début à la fin, on se penchera davantage sur le scénario et la mise en scène qui, contre toute attente, parviennent à créer quelque chose de nouveau avec les personnages iconiques des films. On visite un 2035 très perturbant, descendant logique du 2015 des films, marié à un zeste de technologie de science-fiction... Mais aussi de notre époque bien réelle. On esquissera ainsi un sourire gêné devant le tenancier résolument hipster du bar "2015", et la pseudo-scène d'agression de rue fera sûrement hausser les sourcils étant donnée sa proximité avec notre monde.

Ce 2035 est aussi un pont intéressant avec Citizen Brown, l'épisode 3 du jeu (jeu qui, rappelons-le, est également adapté en comics).
Dans Citizen Brown, de nombreuses technologies de contrôle de la population étaient mises au point par le Dr Brown bien différent d'un 1986 alternatif. Dans une moindre mesure, ces technologies existent et sont bien présentes en 2035, donnant au passage à Griff Tannen un rôle des plus inattendus.

Contre toute attente, Bob Gale, toujours co-scénariste, nous offre un travail propre et bien réalisé. S'il ne s'était agi que de background comme pour la première partie, ça aurait à vrai dire été largement suffisant, mais Continuum Conundrum est plus que ça. Cet opus revient avec brio sur les personnages laissés en plan par le jeu de Telltale, et apporte de très bons éléments pour compléter ce qui, à l'origine, était déjà une saga solide.
Et c'est ça qu'on aime avec Back To The Future : Contrairement à d'autres grands noms du cinéma (ou du jeu vidéo, si on va par là), cette licence semble bénie : En dehors du très mauvais dessin animé de l'époque, jamais aucun reboot, aucune réécriture ne l'a salie, et jusque-là, Bob Gale a toujours été présent pour s'assurer du respect de l'oeuvre et de ses personnages, que l'on aime tant.

Le troisième volet sera un tournant décisif : Adapter des jeux vidéo en comics peut se révéler complexe. Je m'attends quand même à du bon, voire à du très bon - Mais cela, on le constatera à la sortie de l'ouvrage.



Gold
Modérateur Gold
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 828
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Retour vers le futur

Message par royaltiz le Mer 11 Jan - 13:18

Sujet intéréssant, puisque étant petit j'étais trop fan de ce film, je les ai tous vu ... il y a certains détails que je comprennais pas très bien étant petit mais plus grand j'ai regarder à nouveau et j'ai mieux compris ...

J'avais également le jeu sur super nintendo ... AU TOP ( pour l'époque )




PKMN Professional since 1999

Blue - Yellow - Silver - Y - Sun
Powersave owner
royaltiz
Powerien
avatar

Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 88
Age : 28
Localisation : Amazonie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Retour vers le futur

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum