"Too much water" la fameuse critique d'IGN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#6 – Vendredi 3 Juin 2016 – « Too much water » la fameuse critique d’IGN (Par Gobou – Pokémon Power)
Article thématique sur
Pokémon Saphir/Rubis/Emeraude et Pokémon Rubis Oméga/Saphir Alpha




Vous êtes, sans l’ombre d’un doute, au courant de l’existence d’un « meme » qui a enflammé le Pokéweb il y a de ça quelques mois. « Too much water », « il y a trop d’eau ». Cette petite phrase se trouve à la fin d’un test du site IGN (un site d’actualité vidéoludique anglophone) sur Pokémon Saphir Alpha. Ironiquement, l’eau est justement le centre des préoccupations des deux teams du jeu : la team Magma et Aqua. IGN serait-il financé secrètement par la team Magma ? Je crie au complot !

On sait d’ores et déjà que les prochaines péripéties de Pokémon Soleil/Lune vont prendre place dans une région inspirée de l’archipel d’Hawaï. De quoi inquiéter IGN vu qu’on peut difficilement trouver plus d’eau ailleurs que dans un archipel. L’occasion pour nous de revenir sur ce drôle de « meme » qui mérite toutefois d’être étudié en détail. En effet, au-delà des moqueries, la critique d’IGN a le mérite de soulever des questions et des débats sur la prédominance du type eau, et sur l’exploration en mer dans Pokémon.
Avant de commencer, j’aimerais préciser que le but de cet article n’est aucunement de « basher » IGN, au contraire, je souhaite rappeler la réalité et les nuances de cette critique malgré mes sarcasmes bon enfant.


Ce que dit réellement la critique d’IGN

Quand vous écrivez un test, vous devez savoir à l’avance qu’une grande partie des gens qui tomberont sur votre page ne liront pas la critique dans son intégralité. Après tout, ça se comprend : quand on veut juste avoir une brève idée d’un jeu, on se contente souvent de descendre la molette et lire la fin du test pour avoir l’avis global rapidement. Nous sommes souvent dispersés sur le web et c’est pourquoi le pavé, en soit, ça fait instruit, intéressant, mais assez lourd à lire, même pour les plus téméraires. Ainsi, seul le plus intéressé d’entre nous lit vraiment le test intégralement pour être sûr de ce qu’il achète.

C’est pour cette raison que c’est rare de ne pas trouver à la fin d’un test soit un résumé des points forts et des points faibles (JVC, IGN) ou des notes en fonction des critères du testeur (ce que je fais). Ça permet de faire un test convenable aussi bien pour les plus pointilleux que pour ceux qui ne font que passer.

Où je veux en venir ? C’est très simple : on a beaucoup raillé (de bon cœur) le « Too Much Water » à la fin, mais en réalité la phrase est tout simplement sortie de son contexte. Si on lit le test dans son intégralité, on se rend compte que le « too much water » englobe plusieurs points en même temps.

KALLIE PLAGGE [IGN] a écrit:It’s not a new complaint, but Hoenn is still imbalanced type-wise, heavily favoring water. It’s especially noticeable in Alpha Sapphire, in which Team Aqua (the villains of the piece) use a lot of water types. It feels like there are water Pokémon in nearly every battle, and I have an overleveled Pikachu to show for it.

- Elle fustige le fait qu’on affronte beaucoup trop de pokémon eau dans le jeu. Ce qu’on aura du mal à contester, surtout en ce qu’il s’agit de Pokémon Saphir Alpha (la version testée) où la Team Aqua est la team antagoniste. On retrouve souvent en face des sbires possédant Carvanha (type Eau/Tenêbre) ou son évolution Sharpedo.

KALLIE PLAGGE [IGN] a écrit:You also have to navigate many bodies of water, since much of the late-game involves the HMs Surf and Dive to get from place to place. Diving was really neat back in 2002 when it was new, but I found it incredibly tedious in Alpha and Omega — an obvious example of how superfluous some HMs [nb : CS] are.

- C’est le fameux passage qui a été détournée de son sens initial. Replaçons cette phrase dans son contexte initial : tout au long du test, elle a regretté le trop grand nombre de CS nécessaire pour terminer le jeu (c’est un problème qu’elle généralise aux anciennes générations). CS souvent casse-pieds et qui gaspillent des places utiles dans les capacités de nos pokémons (sauf si on a un esclave à CS). Dans cette phrase, elle dénonce surtout la CS Plongée et Surf (surtout Plongée).

Il n’a donc jamais été question dans le test de la géographie d’Hoenn. Et c’est d’ailleurs un sale procès qu’on lui fait car non seulement ses connaissances sur la série sont solides (ce n’est pas une bête journaliste/pseudo-spécialiste qui parle sans rien savoir) mais elle adore l’eau. Oui, oui, la journaliste à l’origine du « Too much water » adore l’eau, et je ne sors pas ça de mon chapeau, c’est elle qui le dit :

KALLIE PLAGGE [IGN] a écrit:The water itself is absolutely gorgeous with the new graphics and details, though. One of my favorite parts of the entire adventure was splashing through puddles that reflected the starry skies at night, and even diving was made better by seeing a school of Luvdisc swimming by. Building my Super Secret Base on the rainy Route 119 had an extra-comfy, drinking-tea-on-a-rainy-day feel. Everything in Hoenn, water or not, is either delightfully cute or strikingly beautiful, and I enjoyed seeing the entire region anew — despite the tediousness associated with navigating all that pretty water.


Y a-t-il vraiment trop d’eau à Hoenn ?

Laissons tomber IGN pour le moment et intéressons-nous au vif du sujet : suite à la polémique, il y a eu des gens qui se sont levés pour dire, malgré tout, qu’il y a trop d’eau à Hoenn, même géographiquement parlant (je vous renvoie à la vidéo de Noruda sur les opinions impopulaires sur Pokémon).

Evidemment, c’est une opinion tout à fait recevable (du moment qu’on ne la prête pas à IGN). Mais je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette idée, et je pense que le problème vient surtout de l’immensité de la mer à Hoenn.
Kanto, Jotho, Sinnoh, Unys et Kalos, quand on y pense, ce sont des régions très continentales. Et les rares passages en mer sont finalement très linéaires. Ça se résume même à des lignes droites dans Diamant et Perle. Finalement, l’eau est utilisée uniquement pour sanctionner la progression du joueur. Limiter les déplacements du joueur dans un RPG est une astuce classique et vielle comme le monde du level-design, ça permet notamment de l’empêcher d’accéder à des zones trop difficiles pour lui. Mais de par sa linéarité, de par le fait qu’il nécessite une CS spécifique, et de par le fait qu’on se fait harceler par des Tentacools, les passages aquatiques sont généralement peux appréciés dans Pokémon.

Or, Hoenn a tenté quelque chose. L’eau ne se résume pas à une bête rivière mais à une véritable mer. C’est grand, c’est vaste, et surtout : on s’y perd facilement. Et au risque de me faire l’avocat du diable, je considère que le fait qu’on puisse se perdre renforce l’immersion dans une grande aventure telle que Pokémon. Bien sûr, ça m’agace d’affronter des dresseurs inutiles. Evidemment, je fais comme tout le monde, à savoir, préparer un stock de repousse pour éviter les Tentacools. Mais j’ai au moins le sentiment que les développeurs ont fait un travail évident sur l’exploration maritime et sous-marine.


Et vous ? Qu’en pensez-vous ? L’exploration en mer vous déplait-elle ou au contraire, vous la trouvez plus immersive ?


Gobou
Ancien Powerien
avatar

Date d'inscription : 08/04/2016
Messages : 1048
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum