[Licence] Ace Attorney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Licence] Ace Attorney

Message par Gold le Dim 5 Juil - 23:09

Présenter la licence Ace Attorney est un très vaste programme, duquel on peut difficilement voir le bout. Je vais donc m'y atteler en allant à l'essentiel et au plus court.

Mais ce sera quand même très long. Je vous invite donc à lire par morceaux et à prendre tout le temps dont vous avez besoin pour digérer ce qui va suivre. Et pour bien faire, les rubriques sont disposées en spoilers.

En 2001, Shu Takumi, jeune auteur de jeux vidéo qui vient de signer Dino Crisis 2 après avoir avec succès fait ses premières armes sur Dino Crisis 1, reçoit de Capcom la mission dont il a toujours rêvé : Une carte blanche pour développer le jeu de son choix, dans une période de temps donnée. Il réunit une équipe et se laisse aller à son péché mignon : L'écriture policière. Quelque temps plus tard sort sur Game Boy Advance le premier Gyakuten Saiban. Le succès phénoménal de ce premier opus occasionnera l'arrivée de deux autres volets sur la console, puis, en 2005, le premier jeu de la série est porté avec succès sur DS, avec un contenu supplémentaire, suivi de ses deux suites et de nouveaux jeux exclusifs pour la console.

C'est dès 2006 que Gyakuten Saiban devient un phénomène mondial par le biais de la localisation du premier titre par Nintendo, sous le titre Phoenix Wright : Ace Attorney. Devant le succès du jeu, il est décidé de laisser à Capcom le soin de la localisation. Cela s'est révélé être une idée assez mauvaise, comme vous pourrez le constater par la suite, mais on n'en est pas encore là.

Qu'est-ce qu'un Ace Attorney ?

Spoiler:
Très bonne question Invité, et merci de l'avoir posée. Un Ace Attorney mélange habilement l'aventure graphique et le visual novel. Nous avons déjà évoqué l'aventure graphique sur ce forum, très bien. Un visual novel, genre très populaire au Japon qui est de plus en plus prisé en France ces dernières années, dont l'expansion doit beaucoup aux Ace Attorney, c'est de la lecture graphique. Soyons clairs : Vous passerez la majeure partie de votre temps à lire. Si 90% des visuals novels publiés au Japon ont pour vocation de toucher un public adulte, il reste toujours les 10% restants, parmi lesquels de nombreux thèmes sont abordés, même si les VN non adultes les plus réputés tournent toujours soit autour du policier, soit autour de l'horreur voire du gore, car un visual novel peut rapidement être très suggestif, notamment par le biais de sa bande sonore. Un VN n'offre en général qu'assez peu d'interactions avec le joueur, même si beaucoup vous permettent de sélectionner des réponses qui influenceront votre avancée dans le jeu et la fin que vous débloquerez - C'est le cas des Zero Escape, qui feront l'objet d'un topic ultérieur si personne ne me devance d'ici là.

Phoenix Wright étant un mélange de VN et d'aventure (car, reconnaissons-le, il y a une part de gameplay bien plus importante que dans un VN de base), il ne s'octroie pas vraiment le luxe de proposer des fins multiples. A deux reprises la série s'est essayée aux game over multiples, mais puisqu'on ne joue pas pour tomber Game Over, poursuivons la description à la place.


Phoenix est un jeune avocat. A peine a-t-il tiré son meilleur ami des griffes de la justice qu'il doit faire face au meurtre de sa patronne, duquel est accusée la soeur de cette dernière, la médium Maya Fey. Qui, apprendra-t-il par la même occasion, peut invoquer les morts. Takumi pose ici les bases d'un système judiciaire largement inspiré des pratiques niponnes, tout en le mixant à un humour jamais de mauvais goût, des personnages savamment décalés, un soupçon de mysticisme, et un système de jeu endiablé, qui parvient à rendre prenantes et rocambolesques ce qui aurait pu être de banales procédures judiciaires. Chaque jeu se découpe en affaires. Plus la série avance, plus les affaires sont liées entre elles, et plus d'anciens personnages font des retours fréquents, à la grande joie du joueur qui se demande toujours si Paul Defès ou Eva Cozésouci vont être de la partie cette fois-ci.

Hm ? Ces noms vous surprennent ? Hohoho, c'est pourtant l'habitude de la série : Dans la VO, chaque nom propre est un jeu de mots à part entière. Le tout premier traducteur de la série en langue anglaise a posé les bases d'une localisation conservant cette habitude, tout en la gratifiant de truculentes références culturelles réservées au public occidental, qui contribuent également à l'excellence de la série. Les versions françaises (on reviendra sur les questions de langue par la suite), contrairement aux autres langues, localisent également cet aspect en traduisant la plupart des noms propres et références.

Un Ace Attorney alterne entre deux types de phases de jeu : L'enquête, dans laquelle vous devrez rassembler des indices et interroger les témoins dans une assez grande variété de lieux, et bien entendu le procès, dans lequel vous serez amené à objecter aux dépositions des témoins, qui contiendront toujours un point discutable qu'il vous appartiendra de localiser et d'attaquer proprement, sous peine de recevoir une pénalité. Et n'oublions pas que trop de pénalités, et c'est le Game Over.

A l'heure actuelle, la série principale comporte cinq jeux et quatre spin-offs, dont un vient de sortir au Japon et l'autre n'en sortira jamais. Takumi n'est pas l'auteur de tous les jeux de la série : En parallèle, Capcom a lancé une seconde équipe, responsable de deux spin-offs, du cinquième opus de la série principale, et normalement en train de préparer le sixième. Takumi quant à lui a écrit les quatre premiers jeux de la série, s'est accordé le temps de faire Ghost Trick (l'un des jeux les plus aboutis de la DS également disponible sur iOS, filez l'acheter) puis a signé les deux spin-offs les plus récents sur 3DS.

Maintenant, faisons un petit tour d'horizon des jeux de la série.
Spoiler:

Phoenix Wright Trilogy


La trilogie Phoenix Wright, composée de Phoenix Wright Ace Attorney, de Justice for All et de Trials and Tribulations a été archipubliée. Vous pouvez sans aucun problème y jouer dans n'importe quelle langue, en fonction de la version que vous prenez. Les versions DS d'import Japonais (sous les noms de Gyakuten Saiban, GS2 et GS3) comportent directement leurs versions anglaises respectives.
Les trois jeux ont été vendus en Europe bien entendu, et étaient traduits en fonction des pays où ils étaient distribués. Pour une VF du premier il vous faudra absolument trouver un jeu venu d'un pays francophone, en revanche les trois opus suivants (en comptant Apollo Justice dont on parlera juste après) sont les mêmes cartouches en France et en Allemagne. A noter d'ailleurs que les versions Franco-Allemandes de T&T et de AJ ne contiennent pas la version anglaise.
Vous pourrez également trouver la trilogie entièrement rééditée sur le WiiWare, en sachant toutefois que l'affaire 5 de Phoenix Wright 1 est vendue séparément.


Plus récemment la trilogie a été rééditée en version HD sur iPhone, iPad, et 3DS. Il existe également une version Android à destination unique des utilisateurs Japonais. La version smartphone ayant été finie à la pisse, vous serez plus avisés de vous tourner vers la version 3DS, bien plus respectueuse des jeux d'origine, tout en sachant qu'ici il n'y a pas d'autre langue que l'anglais et le japonais. En un sens, c'est un peu comme si vous importiez. Et c'est le bon moment puisque le jeu, ainsi que Dual Destinies dont on parlera plus loin, sont soldés en ce moment !

Phoenix Wright : Ace Attorney pose les bases de la série. Ce n'est pas forcément le volet le plus difficile, bien que son enquête finale, le bonus de la DS, soit d'une longueur assez phénoménale en comparaison des longueurs habituelles de la série. Les affaires 2 et 4 posent les bases les plus importantes, et le jeu en lui-même est l'occasion de faire la connaissance de plusieurs personnages qui reviendront par la suite.
Justice For All approfondit l'univers de la série, le complexifie. On regrettera une affaire 3 en demie-teinte, dont la première moitié peut rapidement devenir plus qu'agaçante. C'est pourtant en persévérant et en franchissant cette étape difficile que le joueur aura accès à l'une des affaires les mieux écrites de la série entière, festival de stress et de coups de théâtre.
Enfin, Trials and Tribulations a longtemps été considéré comme le meilleur jeu de la série, imbattable sur tous les points. S'il est vrai qu'en lui-même le jeu est d'une excellence rare, pour être honnête, d'autres jeux qui l'égalent voire le dépassent ont été publiés depuis.

Apollo Justice

Apollo Justice, c'est un peu l'enfant bâtard de la série. C'est un bon jeu, bien entendu. Mais un jeu où Takumi n'a quasiment été que consultant. Un jeu qui n'a pas été fait avec le coeur, mais plutôt avec l'envie de pognon derrière la tête. Quand on voit cette femme de chez Capcom qui dit que Nintendo voulait un jeu et que Capcom a juste répondu à la commande, bon... Mais le jeu a ses propres qualités, et l'on ne regrettera finalement que trois choses :
1 - Qu'il soit paru en France avant Trials and Tribulations, ce qui représente en soi une entorse irréparable à l'ordre logique de la série
2 - Que la première affaire soit littéralement la meilleure du jeu entier, loin devant les trois autres
3 - Que Phoenix Wright vole la plupart du temps la vedette à Apollo, pourtant le héros du jeu !


AJ conserve néanmoins les caractéristiques d'un Ace Attorney et utilise à bon escient le gameplay de la console, proposant de temps en temps des interactions nécessitant le stylet ou le micro. Si le jeu est relativement oubliable en comparaison de ses grands frères, il n'en demeure pas moins une expérience de très bonne qualité, et est donc aussi indispensable que n'importe quel jeu si vous faîtes un run sur la série.
Et puis allez, il a tout de même énormément de qualités.

Investigations 1 et 2

Aaah, les Investigations. Ces deux jeux ont été le moment où Capcom a vraiment commencé à décevoir son public. Le premier a été publié en Europe à peine trois jours après sa sortie Américaine. Pourquoi à votre avis ? Eh oui : Parce qu'il n'a jamais eu de localisation autre qu'anglaise.


Les Investigations sont pourtant de très bons jeux, dans lesquels vous incarnez Benjamin Hunter, le plus grand "ennemi" de Phoenix Wright. Le gameplay change un peu en cette occasion, même s'il reste similaire dans ses grandes lignes. Vous enquêtez dans une scène vue du dessus, et vous interrogez les gens de la même façon que dans une scène de procès, à ceci près que ces interrogatoires ont lieu directement sur le terrain.
Si le premier Investigations a bénéficié d'une sortie mondiale, cela n'a pas été le cas de sa suite, qui est à l'heure actuelle, ironie du sort, le meilleur Ace Attorney jamais conçu. Pour peu que vous ayez au préalable terminé la trilogie Phoenix Wright et le premier Investigations, alors le patch anglophone, seule solution pour pouvoir un jour goûter à cette excellence du destin en comprenant un tant soit peu les évènements, sera votre unique recours pour découvrir ce qu'une bande d'ingrats refuse de nous fournir.


Mais soyons justes. Si depuis Investigations Capcom a cessé de traduire ses Ace Attorney au-delà de la langue de Shakespeare, il y a une raison : Si la série a bel et bien eu une renommée considérable, les chiffres d'affaires sur DS, quant à eux, n'ont jamais été très bons, la faute au piratage. Avec l'avènement du linker, la plupart des joueurs n'avaient qu'à se pencher et télécharger le jeu de leur choix. Et si ce type de pratique n'a jamais fait bien mal à de grosses licences comme Mario ou Pokémon, n'oublions jamais que c'est parce que les revenus n'étaient plus suffisants que Capcom a tout simplement cessé de traduire l'une de ses séries phares.

Et les joueurs foutent des notes de merde sur Internet aux jeux les plus récents pour "punir Capcom". Hypocrites.

Dual Destinies

Cinquième opus de la série principale, Dual Destinies est la suite directe d'Apollo Justice. S'il laisse malheureusement en plan certains mystères du volet précédent, c'est pour mieux se créer sa propre mythologie, et devenir de fait très accessible au joueur lambda n'ayant jamais touché au reste de la série. Une démo jouable est disponible, donc je ne saurais que vous conseiller de vous faire votre idée sur la série par ce biais. À noter que la démo dispose de textes remaniés, qui ne spoilent rien de l'intrigue du jeu.


Dual Destinies, avec ses six affaires dont une en DLC (à acheter en même temps que le jeu et à faire de préférence entre les affaires 2 et 3, c'est pour ton bien jeune disciple), redonne à Phoenix Wright son badge d'avocat perdu au cours des évènements d'Apollo Justice, donne au personnage d'Apollo un background consistant, et introduit efficacement la jeune Athena Cykes, vous permettant littéralement d'incarner trois avocats différents au cours d'un même jeu. Si le scénario insiste lourdement sur une même menace au travers de ses différentes affaires, le jeu n'en reste pas moins de très bonne facture, proche d'un Trials and Tribulations dans ses nombreuses qualités, et si l'on pouvait craindre que le passage à la 3D dénature la série, il n'en est rien : Les mouvements de caméra donnent au contraire au jeu une dynamique nouvelle et extrêmement bienvenue.


On notera néanmoins que Capcom étant, eh bien, Capcom, le jeu, qui a bien été traduit en anglais (assez mal d'après les fans hardcore bénéficiant du jeu Japonais), n'est disponible en dehors du Japon qu'au format dématérialisé. Et il existe aussi sur iOS, comme Trilogy et Ghost Trick.

Professeur Layton VS Ace Attorney

Pendant que l'équipe d'Investigations planchait sur DD, Takumi a embarqué une partie de son équipe aux côtés de Level-5 pour faire son crossover avec la célèbre série Professeur Layton. Ce jeu a été édité dans le monde entier par Nintendo, et de ce fait, inclue pour une fois une VF. De qualité assez discutable, mais ça reste une VF. Disponible à la fois en Europe et en Amérique, et tout ça dans une belle version boîte. (Si ça vous intéresse, sachez que la langue du jeu se change simplement en changeant la langue de votre console)
Cela donne dans tous les cas un jeu tout simplement sensationnel, et une excellente introduction aux deux univers.


Le moteur 3D y est cependant assez mal exploité, dans la mesure où le jeu lague assez souvent, ce qui est un comble lorsque l'on constate que le Layton précédent, pourtant réalisé avec le même moteur, ne présentait aucun ralentissement de ce type. Mais ne boudons pas notre plaisir : En alternant les phases de jeu efficacement et en proposant un certain nombre de nouveaux éléments de gameplay lors des phases de tribunal, Layton VS Wright parvient à effectuer un véritable numéro d'équilibriste, tel que seul Takumi pouvait réussir. Quant à la fin, ceux qui se plaignent n'ont vraisemblablement jamais touché à un Layton. A jouer de toute urgence quoiqu'il en soit.
Au passage, le jeu propose un total de 24 DLC totalement gratuits une fois votre partie terminée.


Dai Gyakuten Saiban

Le projet en cours de Takumi, Dai Gyakuten Saiban raconte les péripéties de l'ancêtre de Phoenix Wright dans une Angleterre victorienne où il coopèrera avec Sherlock Holmes en personne, et devra faire face à un système de jury jusque-là inédit dans la série. Le jeu sort ce mois-ci au Japon. A suivre...


Bonus : Les thèmes 3DS

Quatre thèmes, aux couleurs de Trilogy et de DD, ont récemment été publiés ! En voici un aperçu :

D'autres thèmes aux couleurs de Dai Gyakuten Saiban sont également disponibles au Japon, on verra bien s'ils viendront, il faudrait déjà que Dai soit localisé avant d'envisager cela.

Ace Attorney et la musique

Spoiler:


La musique et Ace Attorney, c'est un peu comme une histoire d'amour. Si les premiers compositeurs de la série ont laissé une empreinte musicale indélébile en enchaînant les prestations de virtuose, et si ces derniers sont toujours aux commandes des productions les plus récentes de Takumi, c'est Noriyuki Iwadare, qui, après ses prestations sur divers RPG de la Playstation (Lunar, Grandia, pour ne citer qu'eux), compose la génialissime OST du troisième volet et devient le compositeur en chef de l'équipe Investigations. Iwadare, c'est l'un de ces Japonais qui reprend ses musiques pour en faire des concerts aux sonorités de musique classique, de jazz ou de piano. Une musique d'Iwadare fera toujours mouche, car en tant que compositeur, le génie de cet homme égale le génie de Takumi au scénario.

Ace Attorney et produits dérivés

Spoiler:


Outre les apparitions de Phoenix Wright dans divers jeux sans rapport, que ce soit dans Ultimate Marvel VS Capcom 3, Project X Zone 2, ou encore des titres restés cantonnés au Japon, et outre la parution il y a quelques jours de quatre excellents thèmes 3DS, la série est forte d'un merchandising assez imposant.
-Neuf mangas officiels ont été publiés et ont également été traduits en Amérique comme en France. Deux mangas de collectifs, approuvés par Capcom, ont également été publiés aux USA.
-Chaque jeu de la série est l'occasion d'un artbook supplémentaire, et les figurines et autres statues sont de plus en plus nombreuses dans la liste des produits dérivés.
-Au Japon, la série est représentée par une troupe féminine de comédie musicale et dispose d'attractions dans le parc Sega Joypolis.

Mais le plus gros dérivé de la série reste probablement le film, deux bonnes heures adaptant avec plus ou moins de réussite le premier jeu de la série. C'est fait par Takashi Miike, cinéaste spécialisé dans les films d'horreur à qui on doit notamment Audition.
Que l'on soit clairs, en tant qu'adaptation, le film parvient à saisir assez bien l'ambiance de la série, tout en l'assombrissant par moments. Il n'est cependant pas parfait, et l'on regrettera un jeu d'acteur plus adapté au public oriental (fallait s'y attendre) et quelques libertés relativement malvenues. C'est le film qu'on aime ou qu'on n'aime pas. En tant que spécialiste de la série j'aurais un avis plus nuancé, mais on va éviter de s'éterniser.


Le film se trouve assez facilement sur Internet, mais pour ma part j'ai préféré l'acheter en DVD pour avoir la satisfaction d'avoir uniquement vu une copie légale. Si le film a bien été diffusé en France à l'occasion d'events, votre seule issue pour en obtenir un DVD est de passer par l'éditeur australien Madman. Les espagnols et allemands disposent également de blu-ray officiels, malheureusement les sous-titres et doublages proposés n'englobent pas l'anglais (ni le français, mais de toute façon les seuls sous-titres français officiels sont ceux qui ont été diffusés en conventions), tandis que la version australienne a justement le mérite de proposer de très bons sous-titres. La version malaisienne, par l'éditeur Lambaian Filem, est évidemment une contrefaçon honteuse, et à ce titre doit absolument être évitée.

Quant aux Américains... Bah pour une fois ils n'ont rien eu.

Commencer une collection Ace Attorney demande une passion et un investissement de tous les instants, j'en veux pour preuve ma propre collection, dont voici une photo prise il y a tellement longtemps qu'elle s'est largement étoffée depuis :


Et les fans ?

Spoiler:

Les fans sont relativement prolifiques en matière de créations liées à la licence. On pensera surtout à Ace Attorney Online, moteur de création de procès mis au point par un duo de français mais surtout utilisé par les anglophones ; il existe également un kit de création offline, et à une époque je voulais mettre en place mon propre starter kit, mais ça n'a pas abouti.
Un projet nommé Turnabout Musical a pour but de faire du premier volet de la série une comédie musicale à part entière, le projet est vu d'un oeil bienveillant par Capcom, et tout un album est disponible au téléchargement sur le site officiel. Le but final serait de faire une série de vidéos animées, mais pour le moment, ce projet-là en est au point mort avec une seule vidéo disponible. Cela étant, les chansons produites sont excellentes, et la qualité sonore suit, gg les gars !


Enfin, sur Youtube, les montages vidéo et autres parodies sont légion. Ainsi que les remix, même si à ma grande déception ça tourne assez souvent autour des mêmes thèmes.




Pour ceux que ça intéresse, je m'occupe également du seul site francophone à jour d'informations concernant la série, http://ace-attorney.info. Outre une redirection vers l'un des rares forums actifs sur la série (bon par contre je vous avoue ne plus fréquenter le forum pour raisons personnelles), aainfo englobe un site d'info, un blog de news, un blog de critiques, une chaîne Youtube ayant pour but de publier toutes sortes de contenu officiel AA, que ce soit en VF, en VOST ou moins souvent en VO Japonaise, et un wiki.

Cela étant dit, comme j'avais promis de faire relativement concis, on va s'arrêter là. Je vous donne rendez-vous bientôt pour découvrir - sous réserve que personne ne me grille, une fois encore - Zero Escape ou DanganRonpa !


Dernière édition par Gold le Lun 6 Juil - 21:09, édité 14 fois



Gold
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par MissingNo. le Lun 6 Juil - 5:12

@Gold a écrit:Très bonne question MissingNo.
Je, hein ?

Très bonne licence, malheureusement plus traduit en FR chez nous.
Les OST liées à la séries sont aussi des tueries, en particulier les versions orchestrales.
MissingNo.
Chiwi Powerien
avatar

Date d'inscription : 03/07/2015
Messages : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Invité le Lun 6 Juil - 13:09

@MissingNo. a écrit:
@Gold a écrit:Très bonne question MissingNo.
Je, hein ?

Il a utilisé la balise USERNAME le méchant 

Sinon très bon article encore une fois, bravo ^^
Invité
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Gold le Sam 9 Juil - 12:10

Ace Attorney : Quoi de neuf ?

Bonjour,
Suite au pavé posté l'année dernière, quoi de neuf dans l'univers de Phoenix Wright ?

La série de jeux continue !

Gyakuten Saiban 6, à peine paru au Japon, et déjà plébiscité comme étant "le meilleur jeu de la seconde trilogie", "du niveau de Trials and Tribulations" par les joueurs, paraîtra sur l'eshop (en anglais uniquement donc) sous le titre Phoenix Wright : Ace Attorney : Spirit of Justice, dès septembre. On s'attend malheureusement à une traduction en anglais bâclée, tandis que du côté des fans on s'active pour patcher le plus possible de jeux en français, et Dai Gyakuten Saiban en anglais.
Dai Gyakuten Saiban justement : Shu Takumi avait visiblement très envie de faire une suite à cet opus, mais, face aux pauvres ventes du jeu au Japon, il n'est pas certain que ça se fasse. Cela ne met pas l'auteur historique de la saga Phoenix Wright au chômage pour autant, et on attend donc avec beaucoup d'espoir ses prochains coups d'éclat !

Revenons à Ace Attorney 6 : Le jeu se propose d'en finir avec l'arc entamé par Apollo Justice : Ace Attorney. De nombreux personnages des jeux précédents de la série font leur retour - De Maya Fey à Paul Defès en passant par Ema Skye, enfin devenue inspectrice scientifique - et il semble clair qu'on a écouté les fans. Les défauts de l'opus précédent, Dual Destinies, sont entièrement gommés. Si dans Dual Destinies, on ne pouvait mener l'enquête qu'à certains moments préprogrammés, AA6 nous offre, enfin, le retour de l'enquête libre telle qu'elle était dans tous les autres jeux de la série !
On retrouve tous les éléments de gameplay des jeux précédents : Magatama, tics nerveux, Mood Matrix, revisualisation... Et bien sûr, le retour d'Ema Skye signe aussi le retour de l'enquête scientifique et de tous les minis-jeux qui en découlent !

AA6, comme AA5, vous met aux commandes de Phoenix Wright, Apollo Justice et Athena Cykes. Pendant que Phoenix se retrouve dans un pays librement inspiré du Tibet ou du Népal, dans lequel les avocats de la défense sont pourchassés comme des criminels (sympa), et où Maya Fey poursuit son entraînement de médium, Apollo et Athena doivent faire face, seuls, à une grosse affaire.
Les procès du pays de Kurain sont l'occasion de faire intervenir une mécanique de gameplay supplémentaire (eh oui, encore une) : Une sorte de miroir psychique montre les derniers souvenirs de la victime avant les instants de sa mort, et notre avocat, qui, rappelons-le, joue cette fois avec sa propre vie, devra composer avec ces séances médium pour déjouer les pièges de l'accusation !

Encore une fois, dommage, la VA sera bâclée. Mais bon, c'est mieux que rien...


Encore plus d'apparitions dans des jeux sans rapport pour Phoenix Wright !

Vraiment, on ne l'arrête plus : Une collab avec Puzzle and Dragons cet été ne lui a pas suffi : Phoenix Wright apparaît également dans le dernier opus de Taiko sur 3DS. Ce jeu est, vous vous en doutez, une exclu japonaise.  Le fait est que Phoenix fait partie des personnages jouables du mode histoire de ce jeu de rythme, et que, parmi les morceaux du mode principal, se trouve un fantastique medley de thèmes d'objection, issus de la trilogie d'origine !

Un anime Phoenix Wright... Et c'est mauvais.

L'anime Phoenix Wright a finalement vu le jour pour le meilleur... Mais surtout pour le pire. A1-Pictures propose un travail bâclé, mal animé, où le rythme passe de trop rapide à trop lent et où les libertés prises vont du compréhensible au trivial, en passant par le pur et simple impardonnable. Les musiques suivent : Quand ce ne sont pas des remix (qui restent heureusement de bonne facture, c'est déjà ça), on a surtout droit à des musiques d'ascenseur. L'opening, totalement hors-sujet tant dans sa musique justement que dans ce qu'il s'y passe, résume assez bien le malaise de cette série, qui est franchement beaucoup moins bien fichue que les somptueuses cinématiques du pachinko Phoenix Wright, disponible au Japon depuis peu...
On notera qu'une autre équipe des studios A1-Pictures offre un travail de bien meilleure qualité pour les courtes cinématiques animées d'Ace Attorney 6.

C'est tout pour ce regard sur l'évolution d'Ace Attorney depuis l'an dernier.
AA6 paraîtra évidemment avec son lot de DLC (dont forcément une affaire qu'il vous faudra acheter pour considérer avoir un jeu complet, aaah, Capcom), et quatre thèmes 3DS ont été publiés au Japon pour accompagner la sortie du jeu. On verra bien si ces thèmes bénéficieront d'une version occidentale ; d'autant plus que trois d'entre eux étaient réservés aux acheteurs récupérant le jeu dans certains magasins participant à l'opération... A voir.

Ce texte a également été publié sur http://ace-attorney.info.



Gold
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Luminol le Sam 9 Juil - 16:43

J'ai entendu parler très souvent de ce jeu sans spécialement m'y intéresser de plus près, puis je l'ai vu disponible en démo (Dual Destinies) et j'ai bien aimé le gameplay. Merci beaucoup pour ta fiche que je viens de lire, et pour les nouvelles sur le jeu. J'ai franchement bien envie de me procurer un des opus de la série pour essayer un jeu au complet, et ta critique m'aidera à choisir, histoire de prendre un des meilleurs :)

Ta collection est impressionante !




Anciennement Yuune, je précise au cas où
Luminol
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 08/12/2015
Messages : 239
Age : 30
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://blossoming-crow.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Gold le Sam 9 Juil - 18:37

Elle a beaucoup grandi depuis \o/

Merci pour ta réponse (:

Prendre "l'un des meilleurs" hm, je ne partirais pas là-dessus perso, si l'anglais ne te dérange pas, je te recommande sincèrement de prendre Trilogy, soit sur l'eshop, soit en import cartouche si tu as la possibilité de lire une cartouche jap. Que ce soit en cartouche ou en démat' occidental, le jeu inclue les deux langues, anglais et japonais.

Trilogy qu'est-ce que c'est ? C'est en soi, un remake HD des trois premiers volets, la base donc. Et s'il est vrai que la première moitié de l'affaire du cirque du second volet est tristement célèbre pour son côté extrêmement rébarbatif, le final des deux premiers volets et l'ensemble du troisième sont du grand spectacle !
Et, bien sûr, c'est toujours moins cher à acheter en démat' qu'en cartouche, les prix des jeux cartouche sur DS ayant diablement augmenté avec le temps.

Alternativement, Layton vs Wright, le crossover, est aussi un bon choix : Ecrit par Takumi comme la trilogie, il offre une approche légèrement plus simple des deux licences, et ne requiert aucune connaissance de l'un ou de l'autre univers pour que l'on en apprécie les qualités.
Il a ses défauts bien sûr, mais pour ma part lesdits défauts ne concernent de toute façon pas l'écriture en elle-même.



Gold
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Luminol le Sam 9 Juil - 19:10

Je joue toujours en anglais de toute façon, mais je ne peux pas lire une cartouche jap', malheureusement, et je n'ai pas non plus la possibilité d'acheter sur l'e-shop pour le moment. Du coup je verrai, soit je l'achète sur l'e-shop dès que c'est possible pour moi, soit je dézonne ma DS

Si je trouve Layton vs Wright, je sauterai dessus. En plus j'aime assez bien les Layton :)

Merci pour tes conseils :3




Anciennement Yuune, je précise au cas où
Luminol
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 08/12/2015
Messages : 239
Age : 30
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://blossoming-crow.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Gold le Sam 9 Juil - 19:23

Pour l'eshop si c'est un problème de carte bleue, prends-toi une carte cadeau :w

Pour le dézonage je t'encourage à lire cet autre topic (:



Gold
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Licence] Ace Attorney

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum