[Jeu vidéo] L'aventure graphique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Jeu vidéo] L'aventure graphique

Message par Gold le Jeu 18 Juin - 23:36

En 2006-2007, mon approche du jeu vidéo a été radicalement balayée et révolutionnée par la saga des Ace Attorney sur DS. Les Ace Attorney sont un mélange savant entre de l'aventure graphique et du visual novel - le visual novel étant pour sa part le croisement incertain entre le jeu vidéo et la littérature, très en vogue au Japon, et qui depuis quelques années a fini par acquérir de la notoriété en occident, mais ce n'est pas le sujet qui nous intéresse aujourd'hui.
De fil en aiguille, c'est vers l'aventure graphique pure et simple que mes pérégrinations vidéoludiques m'ont mené.

Mais l'aventure graphique, qu'est-ce que c'est ?

Excellente question. Merci de l'avoir posée.

L'aventure graphique est un genre né sur ordinateur, et découlant des jeux d'aventure textuels à choix. Le genre a été inventé par la société Sierra (dont vous avez peut-être déjà entendu le nom pour des jeux ultérieurs, mais sachez que tout jeu labellisé Sierra qui n'est pas un jeu d'aventure est en gros un jeu d'Activision qui avait acheté la société), et révolutionné par LucasArts, la branche jeux vidéo de la société de Georges Lucas, qui a été supprimée par Disney il y a quelques années, mais au final ce n'est pas si grave puisque ses anciens employés se sont depuis mis au développement indé.

Quand je vous parle d'aventure graphique en fait, j'évoque les jeux en point and click, ceux dans lesquels en général le joueur n'est pas confronté au Game Over. C'est à la place la réflexion qui prend le dessus. A ce compte-là, la principale base d'un jeu d'aventure graphique solide, c'est évidemment son scénario. Heureusement, à ce niveau-là, les ténors du genre s'en tirent le plus souvent remarquablement bien, et proposent des jeux de très bonne facture !

On peut considérer que les jeux d'aventure se divisent en trois périodes :
-La période du jeu en 2D
-La période des débuts de la 3D, qui a globalement été un déclin pour le genre
-Et la période actuelle, qui signe au contraire un renouveau

En parallèle, les Japonais ont créé leurs propres jeux d'aventure, mais on y reviendra.

Le jeu d'aventure des années 90


Les années 90 c'est l'affrontement sanglant entre LucasArts et Sierra. Globalement cependant, c'est LucasArts qui dominait le jeu, avec son moteur SCUMM, qui s'émule de nos jours avec le toujours utile ScummVM (qui lit aussi des jeux Sierra d'ailleurs, toujours bon à savoir).
Scumm, c'est l'apogée des Monkey Island (qui, pour la petite histoire, sont quasiment à l'origine de Pirates des Caraïbes), c'est le fameux Day of the Tentacle, ou encore l'excellentissime Sam & Max Hit The Road. Ce sont des jeux plus intimistes, comme le très à part Loom, ou encore The Dig, scénarisé par Georges Lucas en personne, excusez du peu. Certains de ces jeux peuvent s'acheter sur Steam, d'autres sur http://gog.com. Hélas, pour le reste, il vous faudra soit mettre le nez dans de l'illégal, soit, plus noblement, acquérir les CD d'installation d'origine, ce qui ne vous dispensera pas pour les lire d'utiliser l'émulateur mentionné plus tôt. Sauf si vous avez un ordinateur de l'époque sous la main, mais ça c'est une autre question.


Les débuts de la 3D

Les débuts de la 3D, c'est ce moment où LucasArts a abandonné Scumm et a utilisé un tout nouveau moteur pour créer des jeux tels que Grim Fandango ou Monkey Island 4. Concernant Grim Fandango, il existe maintenant une belle édition Remastered, que j'aurais bien voulu posséder, mais peu importe, l'occasion se présentera bien un jour. Monkey Island 4 n'est clairement pas un chef-d'oeuvre : Largement en dessous des trois Monkey Island précédents, qui eux étaient de purs chefs-d'oeuvre à tout point de vue (d'ailleurs si vous devez jouer aux deux premiers, les remakes HD sont absolument parfaits), MI4 pêche non seulement par ses graphismes, mais aussi et surtout par son gameplay, devenu honnêtement totalement impraticable avec le passage à la 3D et l'envie des développeurs de le porter sur console par la même occasion. Hélas, trois fois hélas.

La nouvelle ère du jeu d'aventures

Mais le jeu d'aventure ne s'est pas éteint, et a même fait un grand retour grâce, notamment, aux efforts de deux sociétés.
D'une part, les espagnols de chez Pendulo. Actifs dans leur pays depuis les débuts du jeu d'aventure, ils ont à cette époque signé Igor : Objective Uikokahonia et Hollywood Monsters. Ces deux jeux, qu'il reste possible de jouer en anglais par le biais de traductions faites par les fans (pour le deuxième il vous faudra au préalable acquérir sa version espagnole sur http://juegos.fxinteractive.com), sont restés plus ou moins cantonnés à l'Espagne, même si HM a eu droit à une version Italienne.
C'est avec la saga des Runaway que Pendulo s'est assuré une renommée internationale ! Runaway, l'histoire de ce loser qui renverse une fille en voiture, puis traverse tous les USA avec elle avec la mafia à leur trousse ! Des personnages joyeusement décalés et un scénario savamment dosé ont fait mouche, d'autant que le studio a une patte graphique très particulière, avec ses personnages en 3D incrustés sur des décors entièrement dessinés à la main.


Deux Runaway et une suite spirituelle à Hollywood Monsters plus tard, Pendulo offre un Yesterday très avare en durée de vie, mais incroyable à tous points de vue, car le studio opère un revirement de ton tout à fait inattendu en plongeant avec succès dans le domaine du thriller. On attend à présent Yesterday Origins en 2016. Dommage pour Day One, leur kickstarter qui a lamentablement échoué. Les gens n'ont aucun goût.


D'autre part, comment évoquer le jeu d'aventure moderne sans évoquer Telltale Games ? Ce sont d'anciens employés de LucasArts (eh oui, encore eux) qui sont partis fonder ce studio. Je dirais que chez Telltale, il y a un avant et un après 2010.


Avant 2010, Telltale proposait principalement des petites licences, et réexploitait de façon grandiose les Sam & Max. Ils ont également signé le détonnant Tales of Monkey Island, qui redonne enfin ses lettres de noblesse à une série qui avait été bien malmenée par son quatrième volet. Les jeux de Telltale sont des jeux épisodiques : Tu achètes le pack de cinq ou six jeux, tu en reçois un par mois, un peu comme avec une série télé.
Et il y a un après 2010. Oui, il y a un après Back To The Future. Telltale a totalement cessé de faire des jeux basés sur des petites licences, et est passé à la vitesse supérieure, s'emparant (à mon grand désarroi mais à leur grand succès) des licences les plus connues : Game of Thrones, The Walking Dead, rien n'échappe à Telltale, et pour ma part, je trouve cela dommage. Pas pour la société hein, elle s'en porte à merveille. Ce que je trouve dommage, c'est que j'ai le sentiment que plus jamais Telltale ne proposera de jeux personnels. Et j'ai également le sentiment que l'Histoire ne retiendra jamais Telltale pour ses jeux d'avant 2010, pourtant d'excellente facture.

Le reste

Les Japonais se prêtent au jeu de l'aventure également, mais n'utilisent pas forcément les mêmes codes. Dans la mesure où ils sont plutôt friands comme je l'évoquais au début de visuals novels, la réflexion sera toujours forcément un peu mise à mal par la lecture. Je ne sais pas où ils en sont sur PC, mais sur consoles, de l'aventure graphique, il y en a assez facilement. Prenez la Nintendo DS : Another Code, Hotel Dusk, Last Window, font partie des meilleurs jeux de la console. Ce sont des jeux d'aventure graphique. Ils ont tous les trois été édités par CING, un studio qui a malheureusement fermé par la suite. Lecteurs d'Amérique du Nord, vous ne pourrez d'ailleurs jouer à Last Window qu'en import, puisqu'il n'est disponible en dehors du Japon qu'en Europe. Pour une fois.

Je ne suis pas calé concernant les autres jeux d'aventure, mais je peux vous dire qu'il y a une large scène indépendante en activité, assurant un choix constant. La qualité n'est pas forcément aussi constante en revanche. Je vous aurais bien parlé de la série des Chevaliers de Baphomet, mais j'ai pour ma part à peine commencé à y jouer, donc j'éviterai de raconter des bêtises.

PS : Et je ne résiste pas à l'envie d'ajouter un screen des jeux d'aventure actuellement sur mon PC (Il y a aussi l'assez drôle Koala Lumpur ; quant à Yesterday j'y joue sur smartphone)
Spoiler:



Gold
Powerien*
avatar

Date d'inscription : 03/06/2015
Messages : 833
Age : 27
Localisation : Labyrinth City

Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-timelab.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Jeu vidéo] L'aventure graphique

Message par Invité le Ven 19 Juin - 7:26

Très bon article très intéressant. Je ne savais pas ce qu'étais une aventure graphique et tu viens de m'éclaircir. Continues ainsi ✔♤♞
Invité
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum